Cours de baptême


Une fois que vous avez pris l'engagement d'accepter Jésus comme votre Sauveur personnel, rien ne devrait vous empêcher de déclarer votre foi en Lui par le baptême. Si vous pensez vous faire baptiser mais voulez encore attendre le bon moment... ce moment est Maintenant !


"Comment savoir si l’on est prêt pour cette étape ou pas ?" Il est vrai que le baptême est un acte personnel et volontaire. Autrement dit, vous être libre de le faire quand vous voulez. Cependant, sachez que le baptême est la suite logique et naturelle du chemin de la foi et la question citée plus haut ne doit même pas se poser une fois que vous avez pris la décision de suivre le Seigneur. Dans le Nouveau Testament, plusieurs récits montrent que le baptême ne devrait pas être remis à plus tard une fois que le nouveau croyant se repent.


Il arrive cependant que nous hésitions à avancer dans ce pas par crainte de retomber encore dans le péché plus tard. En effet, ce n’est pas le baptême qui nous assure notre salut ni nous protègera des tentations. Seule notre foi en Jésus-Christ peut nous sauver. Par ailleurs, la Parole et l’Esprit de Dieu sont les puissances qui peuvent nous transformer si nous voudrions bien les laisser agir en nous. A quoi sert le baptême dans ce cas ? Il est un témoignage public de notre foi en Jésus. Après avoir cru au Seigneur, nous devons être baptisés pour mettre fin à nos rapports avec le monde. Nous pouvons dire que nous sommes sauvés, mais le monde ne le reconnaîtra pas tant que nous ne franchissons pas l’étape du baptême. Ainsi, en réponse à l’appel du Seigneur, n’hésitons pas à affirmer par la foi et à confirmer par le baptême notre adoption dans la famille de Dieu.


Plusieurs autres questions peuvent encore préoccuper les nouveaux croyants quand ils songent au baptême. Voilà pourquoi une période de préparation (dix semaines environ, à raison d’une heure par semaine) précède toujours un service de baptême pendant laquelle l’équipe pastorale donnera des enseignements sur la foi chrétienne et la signification du baptême. Ce sera par ailleurs un moment privilégié pour soulever toutes les questions possibles des participants.


Maintenant, si vous êtes prêt à franchir le pas, il suffit de vous annoncer aux Pasteurs.

Calendrier

Votre réponse à l'appel de Dieu

Que votre lumière brille !

Savez-vous que, si vous êtes un disciple de Jésus, vous êtes destiné à apporter un changement positif dans la vie des autres ? Savez-vous que, si vous êtes un disciple de Jésus, vous ne pouvez pas passer inaperçu ?...

21 Nov 2016
106
Que votre lumière brille !

L'Amour m'a libérée

Je m’appelle Marie, je suis d'origine haïtienne. Ma famille s'est installée en République Dominicaine quand j'avais 12 ans et c'est là-bas que j'ai passé le reste de mon enfance... Dans ma jeunesse, j’avais perdu un bébé, il avait moins de 2 ans. Comme toute personne ayant perdu un être cher, cela fut pour moi une épreuve très difficile et douloureuse.

07 Nov 2016
216
L'Amour m'a libérée

Baptême : joie du pardonné, engagement du disciple

Les sessions de baptêmes sont un instrument extraordinaire pour tout un chacun. Les vies s’engageant pour leur Sauveur et désormais Seigneur sont un beau témoignage en elles-mêmes. Chacun s’y retrouve. Certains, peu habitués à un culte évangélique et invités pour ce jour de fête vivent un moment magnifique et surprenant.

24 Oct 2016
486
Baptême : joie du pardonné, engagement du disciple

Que signifie naître de nouveau ?

Cette expression trouve son origine dans la discussion entre un Pharisien nommé Nicodème et Jésus (voir Jean 3.1-16). Jésus lui a dit : "Il faut que vous naissiez de nouveau". Il l’a même répété trois fois, au cas où celui-ci n'aurait pas bien saisi le message, ce qui était effectivement le cas la première fois. Mais que signifie "naître de nouveau" ?

13 Oct 2016
125
Que signifie naître de nouveau ?

La vérité, c’est que je suis bénie

Je m’appelle Junia Odorico, je suis née au Brésil et vis à Genève depuis plus de 18 ans. J’ai eu une enfance catastrophique avec mes trois familles adoptives. J’étais leur esclave à tout point de vue, étant humiliée, maltraitée toute mon enfance et cela jusqu’à l’âge de 15 ans. Je n’ai pas pu aller à l’école. J’ai rencontré quelques chrétiens, mais il m’était formellement interdit de les suivre.

04 Avr 2016
538
La vérité, c’est que je suis bénie
Pages