Missions internationales


"A la vue des foules, il en eut compassion, car elles étaient lassées et abattues comme des brebis qui n'ont pas de bergers. Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le Seigneur de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson." (Matthieu 9.36-38)

Le monde vit de plus en plus dans l’inquiétude. Les gens sont déprimés, tremblent de peur sous les menaces terroristes, se font du souci devant les cataclysmes naturels… Les "champs" n’ont jamais été aussi prêts pour la moisson, autrement dit : les gens n’ont jamais été aussi prêts à entendre une bonne nouvelle pour leur donner de l’espérance. C’est dans ces champs que Jésus veut envoyer ses ouvriers pour proclamer Sa Bonne Nouvelle, être Ses témoins (Marc 16.15).

Jésus nous demande de prier pour que le nombre de missionnaires s’accroisse et que la Bonne Nouvelle se répande dans le monde entier. Et surtout, n’oublions pas que nous pouvons être l’exaucement de nos prières en acceptant l’appel de Dieu d’être nous-mêmes ses témoins dans nos quartiers, dans nos villes, et même plus loin encore.

Cependant, être témoins de Jésus tel qu’Il le demande n’est pas aussi simple qu’il ne paraisse. Nous devons partager l’œuvre du Christ et traverser des barrières géographiques, sociales ou culturelles. Voilà pourquoi nous avons besoin de s’encourager les uns les autres par la puissance de la Parole, de se soutenir mutuellement dans la prière, de bien saisir le contenu de la mission que Dieu nous confie et d’avoir une profonde et réelle communion avec Jésus.

Notre communauté a un cœur pour la mission. Divers programmes sont élaborés toute l’année pour permettre au Saint-Esprit d’œuvrer dans nos cœurs en vue de la mission : réunions de prière hebdomadaires, journée missionnaire, course sponsorisée… Notre désir est que chacun de nous reconnaisse son appel missionnaire et participe dans la vision extraordinaire de Dieu.

 


Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 1.8

Voyage en Thaïlande : une vraie bénédiction pour tous

Ce voyage fut TRES FORT en émotions et une vraie bénédiction pour nous tous, à tout point de vue.

Tout d’abord, l’hospitalité des thaïlandais est légendaire et elle caractérise ce merveilleux pays.


Le Nord de Thaîlande, un paradis terrestreDans le Nord, le paysage est un vrai « Paradis » sur terre, tant par sa verdure luxuriante de toute beauté, ses montagnes à la végétation tropicale, les curiosités culturelles hautement intéressantes et ses fleurs magnifiques, que par la gentillesse, le calme et le sourire qui habille les thaïlandais, sans oublier les nombreuses spécialités culinaires raffinées que nous avons eu le privilège de manger, je dis privilège car malheureusement, tous ne mangent pas à leur faim !

Nous avons eu la chance, grâce à Patty, d’avoir été conduit dans de nombreux endroits et ainsi de connaître et comprendre davantage comment les gens qui y vivent. Elle nous a partagé et transmis son Grand Amour pour ce pays que notre Seigneur lui a mis dans le cœur.

Son combat est aussi celui de Sa Vie, celui des enfants abandonnés, maltraités, abusés, orphelins de parents décédés ou en prison à vie, illettrés pour la plupart d’entre eux et, elle n’économise pas une once de son temps, ni ses efforts pour leur donner un peu, voir beaucoup d’amour, les accueillir, les sortir de leur condition misérable. C’est un long et dur combat. Son Amour pour eux se ressent dans chacune de ses paroles. Après avoir ouvert plusieurs orphelinats, elle cherche déjà à en ouvrir un autre.

Dans ces orphelinats, ont leur donne un toit, à manger, des cours de langues, on leur apprend la lecture, l’écriture, les calculs, les clefs nécessaires dans la vie pour se sortir de leur condition misérable, mais, surtout, des études bibliques.

Ce qui m’a interpellée, c’est qu’aucun enfant, malgré tout ce qu’ils ont pu vivre, n’a montré un visage triste et ne se plaint de sa condition de vie ! Ils restent humbles et si vrais !

Quant à Patty, merveilleuse missionnaire, c’est une petite femme en taille, mais alors, quelle Grandeur d’Âme. Il émane d’elle une grande Force et une énergie sans fin et qui se bat même dans son sommeil.

Dans tous les orphelinats que nous avons visités, les enfants nous ont profondément touchés par leur gentillesse, leur sourire, malgré leur condition de vie très pauvre et leur très lourd vécu pour la plupart d’entre eux, par leur spontanéité à venir se blottir contre nous et nous donner des bisous, tant ils ont besoin de tendresse et de réconfort. C’est une vraie leçon de vie ! Des temps forts, émouvants et inoubliables !

Nous sommes aussi montés dans les montagnes lointaines pour aller trouver l’une des nombreuses tribus existantes de la Thaïlande, les "Karen" qui viennent de Birmanie.

Petite parenthèse : Il y a plusieurs tribus comme par exemple :

Les "Lahoud’origine sino-tibétaine, les "Akaqui viennent du Yunnan en Chine, les "H’mong"  "Méo" "Khamu",  "Yao", "Padong" où vivent les femmes-girafe, émigrées en Thaïlande et devenues une attraction touristique etc…

Nous sommes donc allés à plus de 2h de route de Chiang Rai dans cette montagne où vivent 34 familles très pauvres, qui, n’étant pas recensés par l’État Thaï, sont donc inexistants, sans passeport, et de ce fait, ne sont pas instruits, ne sachant ni lire ni écrire, ne recevant aucun soin médical, vivant très sommairement dans des huttes sur pilotis. Comme ce jour là était la Journée des enfants, la famille « El Shaddaï » y avait monté un podium, chanté des louanges, fait des jeux, puis, a distribué à tous et à chacun, du plus petit enfant au plus grand, ainsi qu’aux adultes, un carton cadeau. Puis, ayant fait entièrement le repas pendant ce temps, on leur a ensuite distribué à tous, à manger et à boire. C’était la 3ème fois que la famille EL Shaddaï montait dans ce village pour leur apporter l’évangile et leur apporter un peu de joie, dans leur quotidien sans grand avenir.

Quant les enfants eurent ouvert leur paquet cadeau, de voir et lire leur Bonheur dans leurs yeux brillants, m’a super émue!


Le Droping CenterNous sommes aussi allés dans un centre appelé : le « Droping Center », qui n’est pas un orphelinat, mais un centre où on accueille des enfants de tout âge, pour la journée seulement et donc, pas pour dormir. Là,
on leur donne à manger et aussi des cours de langue, calculs, orthographe, études bibliques, tout comme dans les orphelinats déjà cités, pour qu’ils puissent entrevoir de meilleures perspectives pour leur avenir que celui d’être des enfants qu’on a jeté à la rue pour les prostituer, se faire abuser et laisser abandonnés, livrés à eux-mêmes, comme de, excusez du terme, de pauvres animaux dont on ne veux plus pour X raisons ! C’est horriblement triste, nous en avons tous pleuré. On a ensuite pu prier avec et pour eux car ils sont ouverts à la prière.

Ce qui m’a étonnée dans ce pays, c’est de voir qu’il y a de nombreuses églises évangéliques : baptiste, méthodique, pentecôtiste, anglo-saxonne Je ne m’imaginais pas du tout qu’il pouvait y en avoir autant.

Alors, même si le pays laisse les gens libres de leur Foi, ce n’est pas pour autant simple à vivre pour tous. Pour ceux dont toute la famille est évangélique, cela va bien, mais, par exemple, suite à une discussion que j’ai eue avec une jeune femme dont les parents n’acceptent pas qu’elle en fasse partie, elle se retrouve rejetée de la famille !

Il y a plusieurs religions dans le pays : le Bouddhisme qui est la religion du pays, le Catholicisme, le Protestantisme, l'Islamisme, …

Un dimanche, nous sommes allés dans une école biblique à Chiang Mai où nous avons chanté et où notre pasteur a prêché. Ce qui m’avait beaucoup touchée, m’a vraiment émue aux larmes, c’est de voir, dans ce pays assez éloigné du nôtre, le Grand nombre de jeunes présents, très animés par la Foi, qui sautillaient en souriant et chantant les louanges, montrant leur attachement au Seigneur avec beaucoup de JOIE et qui sont, Gloire à Dieu, nombreux à s’être convertis. C’est quelque chose que, si on ne l’a pas vu, on a bien de la peine à imaginer.

C’est merveilleux de voir la puissance de Dieu et de voir jusqu’où le Seigneur peut aller toucher les cœurs !

MERCI SEIGNEUR de nous avoir ouvert le cœur et les yeux sur ce pays et de nous avoir donné le privilège d’y aller et de voir toutes les œuvres que tu y accomplis avec tout cet Amour dont seul toi est capable de donner.

prier
01 Mai 2012

Commentaires

Nouveau commentaire