•  
     
  • Vérification Cliquez sur l’image pour en changer
    Recopiez les caractères de l’image
  • ou Inscription
    Suivez-nous
    Ministères
    EN ES CN
    14 Novembre
    Quartier Libre Grottes en quelques mots
    Plus d’actualités
     

    Connaître Dieu

    Connaître DieuImaginez : vous êtes une personne influente, avez des compétences dans tous les domaines ou presque, vous êtes connu pour les moyens que vous avez et sollicité sans cesse pour une chose ou une autre, les demandes affluent au quotidien. Bref, on a besoin de vous. Vous vous sentez très utile mais au fond, on vous cherche et on vous aime pour ce que vous donnez, moins pour ce que vous êtes ! Vos capacités comptent plus que votre personne elle-même.

    N’y a-t-il pas quelque chose de frustrant au fait de se sentir utilisé plutôt que d’être reconnu ? Au final vous restez seul, sans véritable partage avec autrui.

    Nous cherchons souvent dans la Bible des textes qui nous aident dans nos situations de vie : par exemple, des versets "anti-angoisse", des promesses appropriées lorsqu’on se sent démuni, une parole qui rassure dans la maladie ou devant la mort. Nos préférences vont aux textes qui font du bien et qui motivent pour la journée. Tout cela n’est pas totalement faux mais on passe définitivement à côté de quelque chose de fondamental. En effet, nous avons cette fâcheuse tendance à centrer notre vie de foi sur nos besoins et notre personne. On croit en Dieu parce qu’il nous sauve, nous secourt, nous aide sans cesse. Croire en lui comporte des avantages, un bénéfice, cela rapporte. Avouons-le : notre christianisme est centré sur l’homme. Comme si notre galaxie avait pour centre la terre (ce que l’on croyait être le cas au Moyen Age) ! Erreur, le soleil en est le centre. Notre MOI a des attentes, il revendique, exige et veut être au centre pour être servi. D’ailleurs, ce n’est pas nouveau : Jésus dira au lendemain de la multiplication des pains : "vous me cherchez non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé du pain et que vous avez été rassasiés" (Jean 6 : 26). Les foules le cherchent, le touchent, le suivent car il pourvoit sans cesse à leurs besoins. Il donne à manger, il guérit et délivre, il console, rassure, relève, ressuscite, etc. Il est le Serviteur parfait, venu pour servir et donner sa vie (Marc 10 : 45). Il faut le dire, beaucoup d’entre nous sommes venus à Christ parce qu’il a pourvu à un besoin précis à un moment donné !

    Cependant, voici l’appel prophétique qui doit être entendu : connaissez l’Eternel ! Connaissez Dieu pour lui-même, connaissez-le pour découvrir sa personne merveilleuse, son être et ses attributs, connaissez-le pour vous émerveiller, l’admirer et l’aimer de tout cœur. Et cela rejoint totalement le plus grand commandement, le premier : tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée.

    On peut répliquer : mais je n’ai pas le temps pour cela, je ne suis pas tant porté à la contemplation, la méditation, car mes nombreux besoins se présentent dès le matin, j’ai besoin de Dieu pour résoudre mes problèmes, j’ai beaucoup de sujets de prière qui concernent ma famille, l’Eglise, le monde, des besoins les uns plus urgents que les autres, Seigneur j’ai besoin de toi.

    Adorer DieuTout comme Israël, nous avons aujourd’hui besoin de réentendre cet appel du prophète Osée afin de revenir aux justes priorités : "Connaissons, cherchons à connaître l’Eternel, sa venue est aussi certaine que celle de l’aurore. Il viendra pour nous comme la pluie, comme la pluie du printemps qui arrose la terre." (Osée 6 : 3) et de poursuivre "Car j’aime la piété et non les sacrifices, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes" (Osée 6 : 6).

    Cet appel résonne encore plus fort dans la bouche du prophète Esaïe, lorsqu’il évoque les temps à venir, le millénium : "Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent." (Esaïe 11 : 9)

    Pour pouvoir le connaître, il faut que Dieu lui-même se révèle. C’est Lui qui met en l’homme le désir de le connaître. Nous sommes créés à son image justement pour cela ! Sans cette connaissance intime, cette communion de cœur avec Dieu, le cœur humain demeure insatisfait et sans repos véritable.

    L’apôtre Jean parle souvent de la connaissance (non intellectuelle, mais relation pleine de confiance, d’amour, communion de cœur avec Dieu). Il rapporte ces paroles de Jésus : "Or, la VIE ETERNELLE, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus–Christ" (Jean 17 : 3). Connaître Dieu, c’est véritablement toucher l’éternité, c’est laisser la vie éternelle nous envahir.  

    Relisons cette belle promesse donnée aux Israélites qui reviennent de la déportation babylonienne. Ils sont en petit nombre, faibles, humbles mais reconnaissants et Dieu leur dit : Je les regarderai d’un œil favorable, et je les ramènerai dans ce pays ; je les établirai et ne les détruirai plus, je les planterai et ne les arracherai plus. Je leur donnerai un cœur pour qu’ils connaissent que je suis l’Eternel ; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu, s’ils reviennent à moi de tout leur cœur. (Jérémie 24 : 5-7). Dieu lui-même nous donne un cœur pour le connaître. Il nous donne toujours les moyens et la force pour faire sa volonté.

    Pour finir, une citation du célèbre prédicateur Charles Spurgeon "Voudriez-vous oublier vos chagrins et abandonner vos soucis ? Alors, plongez-vous en Dieu comme en une mer profonde, perdez-vous dans son immensité. Vous en ressortirez reposés, rafraichis et pleins d’une nouvelle vigueur. Je ne connais rien qui puisse autant réconforter l’âme, rien qui puisse si bien calmer les assauts du chagrin et de la douleur, rien qui puisse avec autant d’efficacité parler de paix aux vents déchainés de l’épreuve qu’une méditation fervente centrée sur la personne de Dieu."

    Ressources supplémentaires
    "Mon fils, sois attentif à mes paroles, car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, c’est la santé pour...
    "Ne savez-vous pas que les coureurs dans le stade courent tous, mais qu'un seul gagne le prix ? Courez donc de...
    Une des plus belles choses dans ce monde est de se savoir appelé par le Seigneur, Créateur et souverain de toutes...
    "Ce n'est pas vous qui m'avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis..." (Jean 15.16). Vous êtes aussi entièrement...
    Guide sur :     - L’expérience du baptême dans le Saint-Esprit     -...
    "Souviens-toi de la longue route parcourue depuis tant de siècles par ceux qui ont choisi d’obéir...
    prier
    18 Juin 2012

    Commentaires

    Nouveau commentaire