4 clés bibliques pour gérer les caprices

Voici 4 bonnes attitudes que les parents devraient adopter face aux caprices ou aux désobéissances de leur(s) enfant(s) :

1. Il faut que Papa et Maman soient du même avis
"... et ils deviendront une seule chair." (Genèse 2.23)
Devenir une seule chair signifie devenir un, tant affectivement, spirituellement, qu’intellectuellement... bref dans tous les domaines. De cette unité des parents découle l’unité de la famille.
Il est essentiel dans une famille que les parents forment une équipe. Outre le modèle qu'ils transmettent à leur enfant, ce dernier acceptera plus facilement ses torts et se calmera rapidement quand il aura compris que l'autorité de ses parents unis ne peut être contestée.

2. Ne pas lâcher prise
"Que votre parole soit oui, oui ; non, non ; ce qu'on y ajoute vient du malin." (Matthieu 5.37)
Le chroniqueur américain John Rosemond écrit dans son ouvrage "Parents au pouvoir" : "Je ris intérieurement quand j’entends un parent se plaindre que son enfant ne l’écoute pas quand il dit non. Cela m’amuse parce que cette remarque en révèle plus sur le parent que sur l’enfant. En général, lorsqu’un enfant n’écoute pas quand on lui dit non, c’est que ses parents ne savent pas vraiment dire non. En fait, ce n’est pas que l’enfant n’écoute pas, c’est qu’il n’a pas de raison de croire au non." Autrement dit, il est essentiel que les parents soient fidèles aux règles qu'ils établissent.

3. Garder son calme
"L'homme qui a du discernement est lent à la colère, et il met son honneur à passer sur une offense." (Proverbes 19.11)
Il faut bien comprendre qu'être calme ne signifie pas perdre de son autorité. Cela permet plutôt aux parents de comprendre la vraie raison du comportement de l'enfant, et ainsi de conclure s’il mérite une punition ou pas. Oui, le discernement a un grand rôle à jouer dans l'éducation de l'enfant et cela ne peut s'opérer que dans le calme et la patience.

4. Manifester votre amour pour l'enfant dans les temps paisibles
"Il y a un moment pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel" (Ecclésiaste 3.1)
Parfois, des parents craignent que l’enfant pense qu’il n’est pas aimé lorsqu’il se fait gronder. Du coup, ils confondent la discipline avec les câlins. Mais la parole de Dieu nous apprend à mettre de l’ordre dans nos vies, il en est de même dans l’éducation de nos enfants. Ainsi, ne craignez pas d’être sévères, appliquez les punitions jusqu’au bout quand cela est justifié.