Annoncer l'évangile

Annoncer l'évangileSi nous avons accepté le salut en Jésus-Christ, le Seigneur nous laisse sur cette terre pour une seule raison : annoncer ce salut aux autres. Jésus a donné DEUX ordres de mission à ses disciples : annoncer la bonne nouvelle au monde entier (Marc 16.15) et faire de toutes les nations ses disciples (Math 28.19-20). Il a promis de nous envoyer le Saint-Esprit, pour qu'on soit tous ses témoins. (Actes 1.8)

Un chrétien, c'est un témoin de Jésus qui s'efforce d'annoncer la bonne nouvelle tout autour de lui et fait des disciples. Si nous sortons dans la rue pour faire un sondage et demander à 100 personnes si elles sont sauvées, on aura du mal à en trouver quelques uns. C'est donc un grand défi qui nous attend, celui d'aller apporter le salut à tous les gens qui nous entourent. C'est un devoir d'assistance à personnes en danger!

Nous pouvons nous engager dans cette œuvre avec joie et de notre plein gré, dans ce cas c'est tout bénéfice pour nous, mais si nous ne le faisons pas nous perdrons tout, le Seigneur nous demandera des comptes pour les âmes de ceux qui iront en enfer et à qui nous n'avons pas annoncé l'évangile.

1Corinthiens 9.16-17 : Si j'annonce l'Évangile, ce n'est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m'en est imposée, et malheur à moi si je n'annonce pas l'Évangile ! Si je le fais de bon coeur, j'en ai la récompense ; mais si je le fais malgré moi, c'est une charge qui m'est confiée. Par ce verset, nous avons 3 options :
- annoncer l’évangile de bon cœur, c’est le mieux
- annoncer l’évangile par devoir, c’est mieux que de ne pas le faire
- ne pas annoncer l’évangile, c’est la pire des solutions

Comme vous n’êtes pas de ceux qui se retirent, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme (Hébreux 10.39) je vous propose un moyen pour annoncer l’évangile avec joie. Comme Billy Graham est depuis longtemps décédé, nous n’attendrons pas de super évangéliste providentiel, et puisque les gens ne viennent pas dans nos églises pour rechercher le salut, je vous propose de sortir et d’aller partout autour de chez vous annoncer le salut à la multitude de gens qui ne connaissent pas encore cette joie.

Il y a urgence, les évènements se précipitent, nous ne sommes plus comme disait l’apôtre Jean à la dernière heure (1 Jean 2.18), mais à la dernière minute ou à la dernière seconde. C’est donc le moment d’engager toutes nos forces dans l’annonce de l’évangile. Ce n’est plus le moment de vous construire un super ministère sur cette terre, mais c’est le moment d’aller humblement dans les rues, le long des haies (Luc 14.23), à la rencontre de toutes les brebis perdues car Dieu est plus intéressé par une seule brebis perdue que par 99 justes (Luc 15.7). Je me propose donc de vous aider à vous mettre en marche avec une méthode très simple, des moyens dérisoires, et à la portée de n’importe quel chrétien né de nouveau.

Cette méthode s’adapte à tous les terrains, ville ou campagne, que vous soyez seuls ou toute une église. Ce que je fais, tout le monde peut le faire. Un petit tract dans vos mains avec le message du salut deviendra comme la pierre de vérité de David pour anéantir le géant du mensonge Goliath avec tout son arsenal médiatique. Cela fait plus de 10 ans que je fais cela toutes les semaines et je suis de plus en plus enthousiasmé. Dans toutes les boites aux lettres, mettez le message du salut. Quand vous aurez fait toutes vos régions, recommencez avec un nouveau tract. Faites-le par la foi et priez pour votre semence. Mettez les gens qui le souhaitent en contact avec l’église locale. Visitez ceux qui le désirent. Priez pour que toute cette semence devienne une moisson.
Que Dieu vous bénisse.

Marc Dillard