Apprendre à écouter un peu plus

Apprendre à écouter"Que chacun de vous soit toujours prêt à écouter, qu’il ne se hâte pas de parler, ni de se mettre en colère."
Jacques 1.19

Un homme très occupé par ses affaires, sous pression la plupart du temps, remarqua qu’il n’écoutait plus et se mit de plus en plus vite en colère ! Lorsqu’il rentra chez lui à la maison, il ne put s'empêcher de réagir avec brusquerie chaque fois que sa femme ou ses enfants lui demandaient quelque chose. Il se mit à avaler ses repas le plus vite possible, s'étouffant presque sur sa nourriture. Les moindres choses l’irritaient. Finalement, la situation devient quasi-insupportable pour tous.

Un soir, se rappelle-t-il, après le dîner, ma fille voulait me raconter quelque chose qui s'était passée à l'école ce jour-là. Aussi commença-t-elle précipitamment : "Papa, je voudrais te dire quelque chose, mais je vais te le dire aussi vite que possible". L’homme remarqua l'anxiété dans les yeux de sa fille, se sentit repris en lui-même et dit en souriant : "Ma chérie, ce n'est pas la peine que tu te dépêches. Tu peux me parler en prenant ton temps". L’homme n'a jamais oublié la réponse de sa petite fille : "Alors toi, papa, s’il te plait, prends ton temps pour m'écouter !"

Prendre le temps d’écouter... Nous indiquons à notre interlocuteur que ce qu’il a à dire compte et mérite une attention, que cela vaut la peine. Nous aimerions tous se savoir bien écoutés et bien compris. Dieu est le seul à qui je n’ai pas à dire : "comprends-tu ce que je veux dire ?" Car il écoute et entend. En retour, il aimerait que nous l’écoutions avec notre cœur. Personne n’a dit que ce serait facile, mais Dieu nous y invite cordialement : "... écoutez et vous vivrez", dit-il dans Esaïe 55.3.