Attendre le secours de Dieu

Attendre le secours de DieuIl y a parfois des moments où des fardeaux semblent lourds et même écrasants. Cela m’est apparu personnellement, il n’y a pas très longtemps. Il n’est pas toujours facile de garder son cœur déchargé lorsque l’on est touché de près par un problème ou un souci. Surtout s’il y a un lien émotionnel avec le problème, alors il est difficile de trouver la paix, le calme, la sérénité. En effet, les soucis peuvent devenir tels des boulets que l’on traîne – tels des ronces qui ne font qu’enfoncer leurs épines à chaque fois qu’on y pense ou qu’on en parle – ou telle une prison où l’on tourne en rond le jour et même la nuit dans son lit ! Tout cela peut nous isoler et le poids devenir insupportable …,  mais voici : la parole de Jésus retentit dans cette situation: J’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point.

Vous me dites : c’est dur de passer par où je passe, de vivre ce que je vis. On aimerait que les choses changent, qu’elles bougent maintenant, que l’épreuve cesse, que le fardeau tombe au plus vite. Oui, certes, mais votre foi peut rester intacte au sein même de l’épreuve. Elle tiendra, et même deviendra plus forte !

Nous sommes parfois si pressés, et il nous semble que Dieu n’agit pas assez vite à notre goût. Il est bon de se rappeler que Dieu a son temps (qui n’est pas le nôtre).

Permettez-moi une observation : j’ai vu bien des gens demander et même exiger que Dieu entre dans leurs plans et les bénisse, alors qu’ils ne lui ont jamais demandé son avis ! On arrange sa vie, demandant à Dieu de bénir NOS projets ! Est-ce juste ?

N’est-ce pas plus juste et plus sensé de lui soumettre d’abord nos plans, afin qu’il les bénisse ensuite ? C’est toujours le bon moment pour nous décharger sur LUI de tout fardeau, de revoir certaines décisions et de laisser le Seigneur reprendre la direction de notre vie.