Avec Dieu, rien n’arrive au hasard

"C’est l’Eternel qui dirige les pas de l’homme, mais l’homme peut-il comprendre sa voie ?" (Proverbes 20.24)

Vous avez entendu qu'il est sage de tirer des leçons de nos expériences. Mais il est encore plus sage de tirer des leçons des expériences des autres (Rick Warren, 1995). Tout au long de la Bible, nous voyons que le Seigneur usait de toutes circonstances pour édifier son peuple. Pour nous aujourd’hui, la Bible renferme des réflexions et des expériences de vie qui nous aident à saisir la volonté de Dieu pour nos propres circonstances. C’est justement ce que j’ai pu vivre à travers l’histoire d’Esther, la jeune fille juive devenue reine de Perse. Je connaissais ce récit depuis mon enfance, mais je ne m’attendais pas à expérimenter quelque chose qui y ressemble, toute proportion gardée.

Je suis la webmaster du site de l’EER. De nature assez silencieuse et timide, je parle rarement en public. Ce printemps, j’ai su que je me rendrai à Genève et que je devrai faire une présentation devant toute la communauté. À ce moment, mon cœur voulait s’arrêter de battre ! Si je pouvais rejeter la demande de mon chef, je l’aurais fait…

Deux semaines avant mon départ, une angoisse de plus en plus grandissante envahissait ma vie. J’étais mal à l’aise et avais du mal à me concentrer. Des questions allaient et venaient dans ma tête : Comment allais-je m’en sortir ? Comment les gens allaient-ils me trouver ? Malgré tout, je m’efforçais tant bien que mal de préparer mon voyage : j’ai travaillé mon discours, fait ma valise, je me suis même acheté une nouvelle robe pour être "impeccable", du moins extérieurement, au jour de ma présentation.

Coup de malchance diriez-vous, mais … ma valise a été retardée. J’ai essayé de ne pas paniquer. Heureusement que j’avais autour de moi des gens vraiment aimables qui m’encourageaient et me prêtaient quelques affaires. Mais tout au fond de moi, je ne comprenais pas totalement pourquoi Dieu a laissé une telle situation se produire.

Puis dimanche est arrivé, temps de culte, jour de ma présentation. A mon arrivée à l’église, j’avais encore très peur, plus peur qu’avant. Au cours de la louange, je me sentais très seule et sans force dans un pays qui finalement m’était inconnu. Je réalisais que rien ne se passait comme je l’avais prévu, je versais quelques larmes. Mais là, Dieu m’a interpelée, il m’a rappelé l’histoire d’Esther : alors qu’on la retira de la maison de Mardochée pour être présentée au roi Assuérus, elle resta obéissante à Dieu, à Mardochée ainsi qu’à l’eunuque qui devait la préparer avant sa rencontre avec le roi. Puis le verset suivant m’a interpellé : "Lorsque son tour d’aller vers le roi arriva, Esther, fille d'Abikhaïl, oncle de Mardochée, celui qui l'avait adoptée, ne réclama que ce que lui conseilla Hégaï, l’eunuque du roi responsables des femmes" (Esther 2.15-16). Esther avait choisi de faire confiance et d’obéir.

J’ai prié Dieu : "Seigneur, aide-moi à obéir comme Esther et à accepter cette situation telle que tu l’as préparée. Je veux m’abandonner entre tes mains alors que je m’apprête à parler face à tous ces gens. Ce matin, je veux te laisser parler à travers moi pour encourager ton peuple". En un instant, j’ai senti mon cœur libéré et prêt à être utilisé par le Seigneur. Pendant ma présentation, je Le sentais tout près, Il a parlé au travers de ma bouche, je me suis entièrement appuyée sur sa force. Puis, lundi, une fois tout cela terminé, ma valise, "ma sécurité", est enfin arrivée !

Ce dimanche-là, Dieu m’a appris que ce qui importe, ce n’est ni moi, ni mon apparence extérieure, ni ma capacité intellectuelle, mais c’est la disposition de mon cœur à lui obéir, le suivre et le servir ; c’est Lui qui fait le reste. Par ce texte, j’espère aussi vous encourager à rechercher la face du Seigneur, à écouter et obéir à Sa parole, peu importe vos problèmes ou vos craintes car Dieu a déjà quelque chose pour vous. Aujourd’hui, choisissez de Lui faire confiance, vous comprendrez plus tard la voie qu’Il vous a fait prendre.

Avec toutes mes amitiés.