Comment garder la victoire et la liberté ?

Vous avez demandé la prière pour un besoin de délivrance. De tout cœur et dans la foi, vous avez saisi la victoire. Et puis il y a le lendemain ! Les jours suivants, la déception peut surgir : vous doutez, les symptômes anciens du mal reviennent et vous demandez : suis-je guéri ou pas ? Suis-je libéré ou pas ? Vous êtes déstabilisé, que faire ? Lisez attentivement les 7 points qui suivent ainsi que les textes bibliques correspondants. Ne manquez pas d’en parler avec un serviteur de Dieu avisé qui vous aidera à rester ferme dans votre victoire en Christ.


1. Nourrissez-vous de la Parole de Dieu

Lisez la Bible quotidiennement avec le désir de rencontrer le Seigneur (Jean 5.39-40). Elle vous encourage et nourrit l’espérance (Romains 5.4), vous équipe dans chaque aspect de la vie chrétienne (2 Timothée 3.16-17), vous arme pour résister à l’ennemi (Ephésiens 6.17, Matthieu 4.1-11).


2. Soyez rempli du Saint-Esprit

Si vous n’êtes pas encore baptisé du Saint-Esprit, ayez soif de Dieu et demandez qu’un responsable chrétien vous conseille et prie avec vous. La Parole nous encourage d’être continuellement remplis du Saint-Esprit. Vivez dans le pardon et la réconciliation avec les autres (Jean 20.22-23 et 2 Corinthiens 2.11), vous garderez ainsi le tourmenteur à distance (Matthieu 18.34). Laissez la colère hors de votre vie (Ephésiens 4.27). Priez pour être équipé des dons du Saint-Esprit, afin de servir le Seigneur (1 Corinthiens 14.1).


3. Soumettez-vous quotidiennement à la seigneurie de Christ

Restez centré sur Jésus. Il est Seigneur, il vous donnera la capacité de lui dire "oui" et de dire "non" aux tentations. La victoire sur l’adversaire résulte toujours de notre soumission à Dieu (Jacques 4.7). Il y a une grande promesse : résistez au diable et il fuira loin de vous !


4. Rompez avec le péché et prenez-le en aversion

Ayez le mal en horreur (Romains 12.9) et évitez les sources connues de tentations. Ne vous impliquez pas dans des activités ou n’allez pas dans des endroits où des désirs malsains sont éveillés en vous (Romains 13.14).
Protégez vos pensées (2 Corinthiens 10.3-5). Vous ne pouvez pas empêcher l’ennemi de frapper à votre porte, mais vous n’êtes pas forcé de le laisser entrer (Ephésiens 4.27). La tentation n’est pas un péché, y céder en est un. Si vous péchez, confessez-le immédiatement à Dieu et recevez son pardon (1 Jean 1.9, 2.1-2).

Débarrassez-vous des objets incriminés. Otez tout matériel que l’ennemi a utilisé dans le passé comme porte d’entrée dans votre vie, par exemple : les articles pornographiques, matériel occulte (livres, CD, DVD, jeux, porte-bonheur, cartes de tarot, musique violente, etc.), objets religieux (statues, littérature provenant de faux cultes). Détruisez-les (Actes 19.19).


5. Soyez reconnaissant

Choisissez de louer votre Dieu, même quand c’est difficile (Philippiens 4.4). Ce n’est pas être hypocrite que de louer Dieu lorsque nous n’en ressentons pas l’envie. Nous le louons parce qu’il en est toujours digne (Apocalypse 4.11), et non pas en fonction de nos états d’âme ou des circonstances (Psaumes 34.2 et 42.12, Ephésiens 5.20). Nous avons parfois simplement besoin d’apporter un "sacrifice de louange" (Hébreux 13.15). Dieu contrôle toute chose, rien ne lui échappe, apprenons à le remercier en toute circonstance. Si nous lui faisons confiance, même lorsque les choses semblent aller mal, le Seigneur utilisera cette situation pour notre bien (Romains 8.28). Que personne ne brise votre foi et votre confiance en Dieu. Refusez de devenir amer et révolté à cause de circonstances difficiles.


6. Commencez à servir

Votre famille, votre Eglise et les autres. Ce que ta main trouve à faire, fais-le (Ecclésiaste 9.10). Trop de personnes sont uniquement centrées sur elles-mêmes. S’oublier un peu soi-même et devenir une bénédiction pour les autres, c’est la clé pour votre croissance personnelle, vous vivrez ainsi dans l’esprit de service vécu et enseigné par Jésus (Luc 9.23). Vous avez des talents et des dons, utilisez-les ! Votre témoignage et vos expériences de la puissance de Jésus méritent d’être connus.


7. Cultivez de bonnes relations

En cherchant la compagnie de ceux qui aiment Jésus. Edifiez-vous en participant à des rencontres chrétiennes ou à des études de la Parole de Dieu. La prière et la communion entre chrétiens devraient être le vécu régulier de tous. La communauté chrétienne est un lieu de protection et une famille où chacun peut trouver sa place.

Bon courage, Jésus vous aime !