Conseils pour vivre un deuil sereinement

* Le deuil est une expérience que nous pouvons partager avec notre entourage
La Bible relate plusieurs exemples de deuil mais nous prendrons ici le récit de la mort de Lazare où on a vu Jésus pleurer. Alors qu'il savait déjà qu'il allait ressusciter cet homme, la douleur autour de lui à cause de ce décès l'a affecté et il a réellement partagé leur chagrin (Jean 11). Malheureusement, nous tous passons, un jour ou l’autre par le deuil. Cependant, il est réconfortant de savoir qu'on n’est pas seul, qu’autour de nous se trouvent des gens qui souhaitent nous entourer, même s’ils ne savent pas exactement quoi faire.

* Il y a un temps pour tout
"Un temps pour pleurer et un temps pour rire ; un temps pour se lamenter et un temps pour danser" (Ecclésiaste 3.4). Mais il est toujours temps pour se tourner vers Dieu et au moment d’un deuil, Il veut nous consoler et nous aider à porter le fardeau (Matthieu 11.28-30). N'essayons pas d'affronter la tempête seul car Dieu a beaucoup de réconfort à nous offrir si nous allons à Lui.

* Quand nous sommes en Christ, nous avons de l'espoir
Ce verset est souvent partagé lors des funérailles "Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous attristiez pas comme les autres qui n'ont pas d'espérance. En effet, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, (nous croyons aussi que) Dieu ramènera aussi par Jésus, et avec lui, ceux qui se sont endormis… Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles." (Thessaloniciens 4.13-18). Ainsi, si un de nos proches dans le Christ vient à mourir, soyons confiants que Jésus le ressuscitera et nous passerons l'éternité avec lui dans la présence de Dieu.

* Et si nous ne sommes pas sûrs que notre proche soit en Christ ?
Il est bon de savoir que seul Dieu connaît réellement la condition spirituelle d'une personne. Beaucoup de choses peuvent s'être passées et la Parole de Dieu peut avoir pénétré son cœur sans que vous ne le sachiez. À ce stade, nous ne pouvons plus rien pour changer quelque chose. Par contre, cette incertitude devra nous amener à partager la Bonne Nouvelle avec ceux qui sont encore vivants pour qu'ils aient le temps de prendre une décision pour le Seigneur. C'est ce qu'Il veut que nous soyons : Ses ambassadeurs (2 Corinthiens 8.18-21).

* Notre deuil est temporaire
Certes, notre vie ne sera plus vraiment comme avant après la perte d’un être cher, mais la douleur très vive ne sera pas toujours. Celle-ci va disparaître petit à petit pour laisser place aux souvenirs et à l’acceptation. Seulement, permettons à Dieu d'apaiser nos blessures. Paul affirme que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu (Romains 8.28). Cette promesse est difficile à entendre dans les premiers temps, mais devrait nous encourager à nous tourner vers Dieu et à lui demander de nous aider à lui faire confiance.

* Utilisons notre deuil pour aider les autres
"Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père compatissant et le Dieu de toute consolation, lui qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation que nous recevons nous-mêmes de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans toutes sortes d'afflictions !" (2 Corinthiens 1.3-4). En période de deuil, être une bénédiction pour les autres est probablement la dernière chose à laquelle nous pensons. Au moment voulu, nous serons plus forts pour réconforter ceux qui seront à leur tour tristes à cause de la perte d’un être cher.

Quelle que soit l’importance de votre chagrin aujourd’hui, Dieu vous voit et sait parfaitement ce que vous endurez. Il veut répandre dans votre cœur une paix qui vous aidera à traverser la vallée des larmes et à en sortir fortifié. Mais cela demande du temps et une foi ferme en celui qui ne faillit jamais.