Coucher ensemble avant le mariage

ChastetéPasteur, on s’aime, peut-on coucher ensemble, sans être marié ?

Voilà une question qui est souvent posée ! Bon nombre de croyants pensent qu’il n’y a rien de mal d’avoir des relations sexuelles dans la mesure où on est fidèle l’un à l’autre et que l’amour est une réalité entre l’homme et la femme. Mais que dit Dieu à ce sujet ?

La sexualité est un don de Dieu, il en est le Créateur. Une fois la création achevée, et en particulier celle de l’homme et de la femme, l’Eternel en fit le bilan. "Dieu vit tout ce qu’il avait fait. Voilà, c’était très bon. " Genèse 1.31. Dieu bénit l’homme et la femme dans leur union. Bien plus tard, Jésus souligne que les époux sont appelés à être "une seule chair" Matthieu 19.5.

Maintenant qui fixe le cadre et les règles en matière d’amour ?

C’est Celui qui nous connaît si bien, le Créateur, qui définit les règles, qui pose ses propres lois, non pour nous empêcher d’être heureux mais pour notre épanouissement et pour la réussite de notre destinée, soit pour le bien du couple et de la société.

On est donc devant le choix de respecter ces règles ou de ne pas les respecter, de les transgresser en toute connaissance des conséquences liées à ce choix. 

De très nombreux textes bibliques l’affirment : Dieu a réservé la sexualité au cadre du mariage.

Toute la Bible souligne la pensée de l’alliance comme étant le projet d’amour entre Dieu et les hommes et la volonté de Dieu pour le mariage, c'est-à-dire l’engagement publique entre un homme et une femme.

Qu’est ce que l’alliance ? C’est un engagement d’amour, dans le sens d’un don de soi total de soi réciproque. C’est dans ce cadre de l’alliance, qui est celui du mariage, que Dieu vient verser sa bénédiction et sa provision afin que la sexualité soit une fête, une joie et une source de renouvellement de l’amour conjugal, car le cadre de l’alliance présuppose un acte officiel, légal, dans la liberté, qui procure sécurité et couronne l’amour dans le couple. Dans ce cadre voulu par Dieu, la sexualité n’est jamais taboue ou honteuse, elle est joie et bénédiction. Elle contribue à l’unité totale des conjoints, à l’attachement intime, profond et réciproque.

N’oublions pas que la sexualité n’est pas que physique, elle atteint les profondeurs de notre être. Si Paul utilise le mot mystère pour désigner le lien entre Christ et l’Eglise en conclusion de son développement sur la relation de couple, c’est bien pour montrer que cette dernière a une dimension spirituelle. Le fait même que les enfants que nous mettons au monde ne sont pas que des êtres physiques, mais qu’ils ont aussi une âme et un esprit et que Dieu les appelle à la vie éternelle montre bien que la sexualité a une dimension spirituelle – toujours !

Il existe de nombreux textes bibliques qui s’opposent au mauvais usage de la sexualité, c’est-à-dire à une sexualité exprimée en dehors du cadre dans lequel Dieu l’a prévu (adultère, impureté, impudicité, débauche, fornication, inceste, homosexualité Exode 20.14, Lévitique 18.22, 2Samüel 13.1-22 Romains 1.26-27, 1Corinthiens 6.10-20, Hébreux 13.4, 1 Corinthiens 6.13 - 1 Thessaloniciens 4.3-5).

Le lien sexuel risque d’enchaîner les partenaires dans une dépendance, une habitude alors même qu’ils ne sont pas prêts ni destinés à vivre une union durable.

En résumé, toutes les relations sexuelles qui sortent du contexte du mariage, sont clairement condamnées.

Remarque finale : ceci n’est qu’un très court résumé sur une question qui mérite une recherche approfondie. Ne manquez pas de nous contacter si vous avez des questions.