Des révélations de puissance

"Ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, afin que votre foi soit fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu." (1 Corinthiens 2.4)

Pierre n’est pas devenu "le grand apôtre" du jour au lendemain. Il a passé un certain nombre d’étapes, où, les unes après les autres, il a fallu apprendre d’importantes leçons et recevoir des révélations du Saint-Esprit. Le mot révélation signifie étymologiquement dévoilement, ce qui était caché apparaît. La lumière se fait et les yeux du cœur s’ouvrent sur quelque chose qui devient subitement important. Pierre, disciple de Jésus, en a fait l’expérience à plusieurs reprises lorsque le Seigneur lui-même lui ouvrira les yeux. Fortement touché, il n’oubliera pas ces instants qui auront des répercussions pour son avenir... et le nôtre.

Je vous propose un rappel de 4 temps forts de sa vie. Puissent-ils nous inspirer !

1. Luc 5.5-8 : Pierre est au bord du lac, découragé de n’avoir rien pris dans ses filets. Jésus prêche à la foule rassemblée et voyant la fatigue de Pierre, encourage sa foi, lui demandant de repartir à la pêche. Le résultat ne se fait pas attendre. Il est tel que Pierre tombe à genoux devant Jésus en reconnaissant son état de pécheur. Mais, qui lui a parlé de péché ? Personne ! En tout cas pas de manière audible, mais devant la bonté de Dieu et une si grande bénédiction imméritée, Pierre en reçoit la révélation. Pour entrer dans le salut, il est indispensable de passer par cette étape clé, reconnaître notre état véritable, celui de pécheur.

2. Matthieu 16.15-17 : Jésus vient de poser une question aux siens : Qui dites-vous que je suis ? Pierre, spontané comme à l’accoutumé, réplique tout de go (et sa réponse sera une puissante révélation venant droit du ciel) : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Cette fameuse déclaration publique, une révélation du Père céleste, sera dès lors sa base de foi et de ministère. Reconnaître Christ pour qui il est doit être une conviction forte, ancrée dans le cœur de tout enfant de Dieu.

3. Actes 2 : Lors de l’effusion du Saint-Esprit le jour de Pentecôte, Pierre se lève et prend la parole. Dans ce qui vient d’arriver il reconnaît - par révélation - l’œuvre de Dieu et l’accomplissement de la prophétie de Joël. Il délivre avec autorité un message christocentrique qui aura un tel impact que 3000 se convertissent. N’oublions pas que le Saint-Esprit attire à Jésus et convainc ; c’est Lui qui conduit à la repentance et au salut.

4. Actes 10.28 : "Dieu m’a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur". Il a bien fallu une triple vision céleste, une révélation insistante, pour que Pierre accepte cette vérité difficile à recevoir pour le juif qu’il est. L’accès à l’évangile et au salut est ouvert à tout un chacun, quel qu’il soit. Apporter la bonne nouvelle de Jésus à autrui ne devrait pas nécessiter une révélation spéciale et pourtant... elle est nécessaire pour franchir certains préjugés et obstacles intérieurs, afin de bâtir une passerelle sur "l’infranchissable".   

Que le Dieu de la révélation nous conduise et nous garde sur notre chemin.