Dialoguer, c'est avant tout écouter

Dialoguer, c'est avant tout écouter"Approchez, et écoutez les paroles de l'Eternel, votre Dieu." (Josué 3.9)

Les prophètes ne nous appellent pas à écouter les paroles de Dieu parce qu’elles sont intéressantes, ou belles, mais parce qu’elles sont la Vie pour notre âme. Dieu lui-même nous dit par Esaïe : Prêtez l'oreille, et venez à moi, écoutez, et votre âme vivra (Esaie 55.3).

Célébrer le culte du Seigneur, commence par cette disposition à l’écoute, c’est-à-dire par un travail de silence intérieur. L’Eternel est dans son saint temple, que toute la terre fasse silence devant lui (Habacuc 2.20) ; prends garde à ton pied, lorsque tu entres dans la maison de Dieu ; approche-toi pour écouter (…) Ne te presse pas d'ouvrir la bouche, et que ton cœur ne se hâte pas d'exprimer une parole devant Dieu ; car Dieu est au ciel, et toi sur la terre: que tes paroles soient donc peu nombreuses. (Ecclésiaste 4.17-5.2).

Cette révérence n’a rien de triste ou de morne. Au contraire, elle est le cadre qui nous permet d’entrer dans la joie même de Dieu – cette joie qui, seule, est à la fois exubérante et pure. Hors de ce cadre, notre louange deviendra même tapage et obstacle à l’écoute de Dieu. Tandis que l’adoration sainte nous unit aux chœurs des anges et des séraphins et nous introduit dans les sphères où Dieu est Dieu. Alors nous sommes abondamment rassasiés des biens de Sa maison, alors Dieu nous abreuve au torrent de ses délices (Psaume 36.8).

Le jour du Seigneur est initiation au sabbat éternel, ce jour sans déclin du shalom parfait et définitif. Et les vacances aussi, à leur façon, annoncent ce shalom. Car elles permettent un retour à plus de calme dans les joies simples en famille ou entre amis ; un retour aussi à une communion plus sereine avec Dieu.

Ecoutons, cet été, les appels de l’Esprit à vivre ces temps authentiquement sabbatiques : surtout ces temps privilégiés avec le Père et le Fils. Ecoutons : nous entendrons la voix bénie qui, à chacun, dit : Mon fils. Ma fille. Quel repos pour l’âme et pour l’être tout entier!