Dieu m'a révélé l'unique chemin pour la vie

Mon nom est Alexia, je travaille dans le milieu juridique. Depuis peu ma vie a pris un grand tournant que je vous partage en quelques lignes.

Quand j’étais enfant jusqu’à l’âge de 10 ans, j’ai été éduquée en école privée catholique pour jeunes filles, un institut dirigé par des religieuses. Ma grand-mère m’emmenait souvent avec elle à l’église le dimanche. Ces moments étaient importants pour moi, marqués par l’unité et l’amour que j’ai très tôt dans ma vie ressentis avec Jésus Christ. Il était mon ami, mon guide. Pour la petite fille que j’étais, ce lien était une évidence.

J’ai ensuite grandi et changé d’école, une institution bien plus grande et je m’y suis rapidement sentie paumée. Prise dans le tourbillon du changement, mon lien avec Jésus s’est malheureusement distendu petit à petit, faisant place à un vide énorme qui me fit souffrir. Je me suis alors réfugiée, comme beaucoup de jeunes adultes, dans la rébellion.

Ainsi, pendant au moins 20 ans, c’est la célèbre devise reprise par Socrate "connais-toi toi-même" qui m’a guidée. Sans entrer dans tous les détails, je peux affirmer que si la main de Dieu ne m’avait pas protégée, je ne serais sans doute pas ici aujourd’hui pour en parler !

En suivant une voie ésotérique, je pensais pouvoir acquérir la connaissance essentielle de la vie en me mettant dans des situations extrêmes, tant pour le corps que pour les émotions et pour l’esprit. Sans le savoir, je sombrais peu à peu dans l’enfer des puissances sombres et occultes qui me fascinaient tant, mais qui, sans que je m’en rende compte, prenaient pouvoir sur moi et dominèrent ainsi de façon insidieuse toutes mes pensées et mes émotions. Comme l’écriture nous l’enseigne dans Éphésiens 6:12 "nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes".

J’ai fait partie de groupes [appelés Wicca / Magie blanche / sorcières], de communautés plus ou moins secrètes voire mystiques dont le but explicit est d’explorer la conscience, parfois au moyen de substances psychotropes et de projections astrales. J’ai fait de l’astrologie, tiré les cartes d’oracle et de tarots ; ces expériences ayant toutes un cheminement similaire, vécues seules ou à plusieurs. Elles commencent toutes par une rébellion, suivie de l’impression d’avoir touché du bout des doigts l’amour inconditionnel de l’univers, dit, en jargon New Age "la source", se dissipant ensuite brutalement par une confusion angoissante. La paranoïa s’installe alors, l’ego prenant le dessus, et enfin, peu à peu, la dépression gagne. Tout cela ne s’est pas fait en quelques jours mais sur quelques années. Je pensais pourtant que ma mission était d’arriver par tous les moyens à sublimer la noirceur profonde de la nature humaine pour enfin découvrir la pépite d’or en l’amour inconditionnel, qui s’y cachait.

Ma santé s’est dégradée. J’ai contracté, des années auparavant, une infection, un sorte de virus "dormant". Après une visite de routine chez le médecin fin 2017, j’ai dû faire face à  un diagnostic inquiétant : une opération était nécessaire pour contrer un mal identifié avant que cela ne dégénère en cancer. J’ai réfléchi et demandé de l’aide auprès de spécialistes ; différents médecins m’ont tous également conseillé de me faire opérer, par prévention. Pourtant, guidée par une raison qui m’était alors inconnue, j’ai décidé de m’en remettre entièrement à Dieu, car j’ai eu une sorte de discernement divin qui m’a persuadé que je pouvais m’en sortir sans opération. C’est alors que j’ai commencé un travail de fond, j’ai changé mon alimentation, je me suis bourrée de vitamines. Et… en quelques mois, le mal avait disparu. Les médecins ne comprenaient pas comment cela avait évolué ainsi.

Mais moi si ! J’avais pris conscience d’une chose fondamentale. J’ai compris que je n’étais pas seule à me battre, en fait, je ne l’avais en fait jamais été !


Ma Foi commençait à (re)naître !

Pourtant, ce n’est qu’au début de cette année 2018 que j’ai vraiment eu LA révélation. Je travaillais beaucoup au point d’être épuisée nerveusement. Me sentir exploitée provoquait des angoisses terribles. La nuit, je ne dormais plus. Le jour, je mangeais peu et ne riais plus, j’étais devenue apathique. Je tombais en burnout, la dépression rythmait ma vie. Le médecin m’a mise en arrêt maladie. "Reste tranquille, et surtout, repose-toi!" m’a-t-il ordonné. Je suis donc rentrée chez moi, et pour une raison que j’ignore, je me suis dit: "Alexia, lis la Bible". J’ai alors commencé à lire la Bible, en anglais littéraire (Version King James). Ce n’était pas facile au début, je ne savais pas par quel bout commencer, mais peu à peu je me suis sentie guidée. J’ai écouté des dizaines de témoignages sur Youtube, analysé des tas de versets, dévoré des Psaumes et ré-appris à prier.

Inutile de dire que je ne me suis pas beaucoup reposée ! Pourtant, petit à petit, j’ai renoué ma relation avec Jésus Christ, comme on renoue avec un ami d’enfance.

Mais encore, je me posais des questions par rapport à toutes les connaissances que j’avais acquises auparavant. Ne s’accordaient-elles pas avec la Parole de Dieu ? Après tout, cette pépite d’or - dont je parlais plus haut - n’était-elle pas compatible avec l’amour du Seigneur ?

C’est en lisant Jean 14:6 que j’ai eu ma réponse: "Jésus dit [à Thomas] je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi."


Et là, j’ai compris.

Toutes ces années, ma vie s’était construite sur un ego [cogito ergo sum – je pense donc je suis], avec cette soif insatiable de tout découvrir et une certaine fierté de pouvoir tout comprendre par moi-même. Il me fallait trouver LA lumière à tout prix. C’est bien là tout le piège et c’est là où le malin tend son piège depuis la nuit des temps... pour nous emmener sur le chemin de la perdition à la lueur de ses tromperies.

Il y a ainsi "un temps de démolir, et un temps de bâtir" (comme le dit Ecclésiaste 3.3).

Ce mois de dépression m’a amené à une rupture totale avec mon passé. Je ne suis à présent plus la même personne. Pour moi, c’est évident. Jésus-Christ m’a sauvée de la confusion et du mal qui me hantaient.

Mon arrivée à l’Église Évangélique de Réveil, fin mars 2018, était dans le but entre autres de me faire baptiser. Je m’y suis sentie tout de suite bien, à l’aise. Je m’y suis intégrée rapidement, rencontrant des frères et sœurs qui partagent le même chemin que moi. J’ai détruit ma littérature, une partie par le feu. Je me suis repentie. J’ai accepté la lumière.

Un énorme changement se passe dans ma vie : j’ai trouvé la paix, je suis apaisée. J’arrive à maîtriser mes émotions. J’apprends à pardonner. Surtout, j’arrive de mieux en mieux à ouvrir mon cœur, à m’aimer et à aimer les autres. Je ne me laisse plus emporter par les choses de ce monde, par les peurs, les angoisses, et l’anxiété. Je suis une nouvelle créature. J’ai confiance en sa Parole, j’ai la foi, je sais que je suis soutenue, aimée et protégée en Christ.

Car nul ne vient au Père que par Jésus-Christ… Il n’y a donc pas d’autres chemins pour accéder au Royaume des cieux ! Pour moi, ce verset est la pierre vivante de tout l’édifice.

Saisissant l’ampleur de son sacrifice, me voilà aujourd’hui prête à me faire baptiser. Mais que signifie le baptême pour moi ?

  • Je déclare ici que j’obéis à Jésus-Christ en toute humilité. Toute rébellion, contestation et opposition, quelle qu’elles soient, je les déclare aujourd’hui mortes.
  • Je témoigne de ma repentance et je regrette sincèrement d’avoir, à plusieurs reprises, "manqué la cible". Je laisse derrière moi, toutes pratiques occultes, ainsi que toutes les personnes malveillantes et tous les actes morbides qui ont entravé ma route vers le chemin de la Vérité.
  • Je déclare naître à nouveau, avec une identité et une communion en Christ, car le sacrifice qu’il a vécu à la croix, son ensevelissement et sa résurrection, je les ai vécus avec lui.
  • Par mon appartenance au Corps du Christ, je m’engage à faire don de ma personne à Christ, d’œuvrer pour lui et réaliser ainsi ma nouvelle vocation dans la joie et l’espérance.
  • Par le présent témoignage, je déclare que ma vie d’avant est morte, je suis une nouvelle créature, le sang que Jésus a versé m’a purifiée, je déclare divorcer d’avec les forces des ténèbres et que la rupture avec Satan est donc définitive. Je suis rachetée, justifiée, sanctifiée au nom de Jésus-Christ, mon Sauveur. Amen.

La vie nouvelle est là, comme un printemps nouveau. Un immense MERCI à toutes les personnes qui m’ont accompagnées jusqu’à ce jour.