Du courage, encore du courage

Du courage, encoure du courage"Car Dieu n’est pas injuste pour oublier votre travail et l’amour que vous avez montré pour son nom, ayant rendu et rendant encore des services aux saints." (Hébreux 6.10)

Il nous arrive à tous d’être découragés. Cela est arrivé aux plus grands hommes de Dieu à travers l'histoire : le roi David, le prophète Élie, Jean-Baptiste et même aux apôtres. Les causes du découragement sont multiples (les pressions de la vie, du travail, des manques à gagner, la maladie, les conflits, etc.) et ses effets sont dévastateurs. Toutefois, Dieu ne permet pas à ses enfants de succomber au découragement ni de conclure rapidement : "je n'y arriverai pas !". Il nous invite à nous confier en Lui pour trouver force et le courage de poursuivre notre route.

Dieu désire en outre que nous soyons toujours une source d’encouragement les uns pour les autres. En vivant ainsi, nous révélons l'amour qu'Il déverse dans nos cœurs par son Saint-Esprit (Romains 5.5). Oui, Il nous a nommé comme des moyens d’expression de sa grâce pour aider notre prochain à persévérer jusqu’à la fin. Même si nous nous sentons faibles et fatigués, Dieu peut nous donner la force de nous lever pour remonter le moral aux plus fragiles d’entre-nous.

Une dame âgée, confinée à la maison à cause d’une mauvaise santé, priait Dieu de l’utiliser pour encourager les autres. Une idée plutôt originale lui vint à l’esprit : jouer des hymnes au piano pour les malades et les désespérés. Elle fit mettre une petite annonce dans le journal disant : "Une pianiste jouera pour vous chaque jour par téléphone vos chants et vos hymnes préférés. Le service est gratuit." Quelques jours plus tard, le téléphone n’arrêtait pas. Cette dame put, à la gloire de Dieu, encourager une multitude de personnes à s’accrocher et à demeurer près du Seigneur en utilisant le talent que Dieu lui a confié. Et cela, malgré sa faiblesse.

Voilà l'amour que Dieu a placé en nous, un amour qui édifie, qui élève, qui soutient et qui fait en sorte que les gens autour de nous reprennent goût à la vie et trouvent la force de poursuivre leur route. Continuons d’exprimer cet amour à notre prochain. En retour, soyons sans crainte, notre travail ne sera pas vain dans le Seigneur (1 Corinthiens 15.58).