Pâques : du vide à la Vie

"Le premier jour de la semaine, Marie-Madeleine vient au tombeau dès le matin, alors qu’il fait encore sombre, et elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court trouver Simon Pierre et l’autre disciple, l’ami de Jésus, et leur dit : On a enlevé le Seigneur du tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis !"  (Jean 20,1-2, NBS)

La résurrection du Christ à Pâques constitue, pour tous les chrétiens, l’événement central de la foi comme l’affirmait l’apôtre Paul :

"Si le Christ n’est pas ressuscité, vaine est notre foi !" (1Cor 15,14)

Mais la résurrection demeure un mystère, aucun témoin oculaire n’était là et elle se fonde sur les apparitions de Jésus aux siens.

Personnellement, ayant subi plusieurs deuils  douloureux, je peux dire que  l’idée de la résurrection ne m’a pas épargné la peine de l’insupportable perte de l’être cher et que dans ces moments-là, la consolation de la résurrection reste sans véritable écho, tant on est écrasé par la douleur et accablé par le vide que laisse la personne aimée.

C’est aussi l’expérience de Marie-Madeleine le matin lorsqu’elle se rend au tombeau alors qu’il fait encore sombre précise le texte, le tombeau est vide ! Il n’y a plus rien, il n’y a surtout personne ! La pierre a été enlevée ! Tristesse, solitude, incompréhension... autant de sentiments qui l’habitent  ace au vide de ce tombeau, au vide de son cœur. La sombre nuit du deuil, de la perte recouvre et empêche la lumière de l’espérance de pénétrer… cela ne doit pas s’arrêter là ! ... Il y a ce moment où il faut sortir de nos tombeaux intérieurs, s’exposer à la lumière du grand jour en enlevant la pierre qui enferme nos cœurs faisant  jaillir en nous et autour de nous la clarté d’une Vie nouvelle.

En ce temps de Pâques nous sommes invités, encore et encore, à entrer dans le tombeau, à faire l’expérience de nos vides intérieurs, de nos obscurités et à aller plus loin en sortant pour expérimenter dans nos profondeurs qu’Il est Vivant, oui CHRIST EST RESSUSCITE ! IL EST VRAIMENT RESSUSCITE ! C’est alors le premier jour… un nouveau premier jour de résurrection qui se renouvelle à chaque fois que je reconnais mes vides et mes obscurités intérieurs.

Je vous souhaite à chacune et à chacun un temps de Pâques renouvelé par la joie du Ressuscité.

Amitiés en Christ.
Salvina