Es-tu un ami de Dieu ?

Abraham eut le privilège d’être appelé ami de Dieu. Jacques le rappelle au chapitre 2.23 : Ainsi s’accomplit ce que dit l’Ecriture : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ; et il fut appelé ami de Dieu.

Qui d’autre qu’Abraham peut être appelé ami de Dieu ? Quelles sont les caractéristiques de cette amitié ? L’Ecriture répond clairement : la foi. L’amitié qui dure doit passer l’épreuve du temps. Or c’est justement la force d’Abraham, il a cru Dieu pour sa descendance, espérant contre toute espérance, il a cru sans faiblir dans sa foi, sans douter de la promesse de Dieu (Rom 4.18-21). Isaac naitra lorsqu’il a 100 ans ! Abraham n’a certainement pas compris le pourquoi de cette longue attente, il a juste gardé confiance, encore et toujours, jusqu’au bout. Il n’est pas resté bloqué par les nombreux "pourquoi", car il savait au fond de lui que Dieu avait ses raisons. Il se contenta de faire confiance.

La foi, une petite semence au départ, doit grandir sans cesse. Comment ? Pierre répond en affirmant : … L’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, lui que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d’une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. (1 Pi 1.7-9)

Pour finir, rappelons ici les caractéristiques d’un ami de Dieu :
1. Il fait confiance – Abraham est le père de la foi et cette confiance lui a été comptée comme justice (Rom 4.22).
2. Il marche dans la lumière – Le terme grec pour amitié, philos, signifie associé, compagnon, celui qui est fidèle. Le mot hébreu pour amitié veut dire confiance et confidence (Ps 25.14). Une confiance absolue est la marque de l’amitié. Abraham, ami de Dieu reçoit l’ordre de marcher dans la lumière et l’intégrité (Gen 17.1) alors qu’il a 99 ans ! L’amitié n’a pas d’âge.
3. Il communique – et la communication va dans les deux sens. La prière n’est pas seulement intense lorsqu’il s’agit de prendre les grandes décisions de la vie et qu’on ne veut pas se tromper, mais l’ami communique par plaisir du partage et par l’intérêt à écouter. Cacherais-je à Abraham ce que je vais faire ? Gen 18.17.

Dieu t’appelle : mon ami ! Quel honneur !
Walter Zanzen