Fondés sur le Roc

Fondés sur le RocChers amis, nous avons été destinés à être des arbres plantés près du courant de la présence de Dieu, portant du fruit en toute saison. Comment cela est-il possible ? En étant fondé sur le Roc. Dieu n’est-il pas le Rocher de notre Salut ? (Deutéronome 32.15). Jésus, n’a-t-il pas enseigné qu’il bâtirait son Eglise sur du roc, le roc de sa Présence révélée et enracinée en nous par le Saint-Esprit ? (Matthieu 16.18 )
Oui, LE ROC c’est Dieu avec qui nous pouvons vivre quotidiennement une communion par notre union à Jésus-Christ.

Maintenant, après avoir prêché ce que nous appelons le Sermon sur la Montagne, Jésus termine son discours par une parabole où il explique à ses auditeurs ce qu’il faut faire pour être fondé sur le roc et ne pas se laisser emporter par la première tempête ou vague de la vie. Il dira dans Matthieu 7.24 :"C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison, elle n’est pas tombée parce qu’elle était fondée sur le roc".

Jacques, le frère du Seigneur, exprimera dans son épître, une pensée similaire : "Mettez en pratique la parole et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements" (Jacques 1.22). Nous avons un jour cru et reçu au plus profond de notre cœur Jésus comme notre Sauveur et Seigneur personnel. Nous lui avons tout donné. Nous étions peut-être dans les larmes auxquelles ont succédé d’intenses moments de joie. C’était le plus beau jour de notre vie. Mais aujourd’hui, qu’en est-il ? Est-ce que Jésus est toujours la pierre angulaire de notre vie ? Est-il toujours notre premier Amour ? Le servons-nous toujours avec le même zèle ?

J’aimerais vous encourager, peuple de Dieu, avec ces dernières paroles de l’apôtre Paul : "Pour vous, frères (et sœurs), ne vous lassez pas de faire le bien".
Soyons fondés sur LE ROC ! Amen.