Golgotha, là où mon destin a changé

Golgotha, lieu du crâne, appelé calvaire, est le lieu de la crucifixion de Jésus. De toutes les croix dressées sous l’empire romain, l’histoire n’en retient qu’une seule : celle de Jésus-Christ. Bien que le mont du calvaire n’existe pas sur une carte géographique, il doit cependant être gravi en esprit par toute personne désirant s’approcher de Christ pour recevoir le pardon de ses péchés.

Golgotha est d'abord le mont de la condamnation. Là meurt le Fils de Dieu, pur, saint et sans péché. Pourquoi ? L’Ecriture en révèle la raison: Christ meurt pour NOS péchés (1 Cor 15.3). Il paie le salaire du péché, la mort (Rom 6.23). Le brigand repentant aux côtés de Jésus confirme: Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes (Luc 23.41). Esaïe 53 déclare: Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités.

Puis, le mont de la condamnation devient le mont de la réconciliation. Car Celui qui paie pour moi devient mon Sauveur. Le juste Juge est aussi le Dieu de grâce. Celui qui donne la sentence de mort donne aussi la promesse de la vie éternelle. L’œuvre de la croix me réconcilie avec Dieu: ils sont gratuitement justifiés par sa grâce par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ (Rom 3.24).

Oh, quelle puissance de salut se trouve sur ce mont ! Jusqu’à son dernier souffle Christ sauvera : le brigand se repent et croit, de même que le centurion romain. Bien plus, par Sa mort, les malédictions sont brisées (Gal 3.13), les autorités spirituelles des ténèbres sont dépouillées (Col 2.13).

Golgotha est le mont de la victoire sur toutes ténèbres et toutes détresses humaines. Encore faut-il le croire, saisir et recevoir.

Terminons avec le refrain de ce vieux cantique : "Cette croix me sera toujours chère, elle est gloire et victoire pour moi…"