Héritière du Grand Roi

Je m'appelle Elina. Je suis née de parents athées qui ne croyaient qu'en leur propre force et considéraient Dieu comme une invention de l'homme. A 7 ans, ma grand-mère paternelle d'obédience catholique me fit baptiser et m'inscrivit au catéchisme en vue d'obtenir ma première communion. Sous le regard réprobateur de mes parents, je suivis mes cours de catéchisme, obtint ma première communion et ma confirmation à 9 ans. Je vécus longtemps avec un sentiment de profonde solitude et l'impression d'appartenir à un autre monde. Je me sentais exclue de l'affection de mes parents. Aussi loin que remontent mes souvenirs, je cherchais constamment ma place dans cette vie. Je fis tout pour être toujours première de ma classe et attirer sur moi l'attention de mon entourage. Cela ne me rendit pas plus heureuse pourtant.

Je ne comprenais pas vraiment qui est Jésus, ni ce que représente Dieu. J'abandonnai bientôt l'église catholique car j'avais du mal à suivre les messes. A l'adolescence je finis par me ranger de l'avis de mon père à savoir, Dieu a été créé par l'homme.

Lorsque j'eus 16 ans, les relations avec mes parents devinrent de plus en plus difficiles et mon père se mit à me battre, souvent c'était sur la base de ce que ma mère lui rapportait de la manière dont je passais mes journées. Je me sentais trahie et abandonnée par ma mère. Ne trouvant de soutien auprès de personne, je pensai à mettre fin à ma vie.

Je remarquai cependant que dans les pires moments de mon adolescence, j'étais toujours sauvée et préservée des dangers par ce que je pensais être le hasard. Cela me donna la force de tenir.

Lorsque j'arrivai en France à 20 ans pour poursuivre mes études à l'université, je me retrouvai confrontée à la faim, la fatigue et la baisse de mes résultats scolaires. Je dus apprendre à ne plus être première de ma classe, mais figurer parmi les derniers. Encore une fois je me rendis compte que toutes mes entreprises étaient couronnées de succès : je trouvai un travail le weekend qui me permit de payer mes études. J'obtins mon diplôme et trouvai du travail ! Je me sentais de mieux en mieux dans ma peau.

Je maintenais le contact avec ma mère, mais coupai les ponts avec mon père. Un beau jour, à 24 ans, je me réveillai avec la sensation de devoir renouer avec le Seigneur. Cependant je ne savais où aller. Par hasard je fus mise en contact avec une grand-tante qui fréquente une église évangélique. La première fois que je franchis le seuil de sa porte, je ressentis une affection sans limite m'entourer. Rebecca, ma grand-tante, me recueillit, m'écouta parler longtemps, pansa mes blessures profondes et me parla de l'amour infini de Jésus. Elle m'emmena dans son église où je fus accueillie à bras ouverts et avec joie ! Le vide qui me suivait disparut d'un coup! Je me sentis à ma place. Je me mis à lire la Bible, appris l'importance du pardon. Je renouai contact avec mon père, lui pardonnai et libérai mon cœur. Je commençai à m'épanouir de plus en plus, à vivre réellement heureuse. Je priai le Seigneur de me présenter l'homme qu'il a choisi comme époux pour moi. Ce qu'il fit dès le lendemain. Une semaine plus tard, mon futur époux demanda ma main. Je n'en revins pas !! Le Seigneur nous a donné par la suite deux beaux enfants. Rebecca continuait à me donner des conseils pour donner complètement ma vie au Seigneur. Il n'est certes pas aisé de tourner le dos aux règles du monde dans lequel nous vivons, mais cela vaut la peine de saisir la main que Jésus nous tend.

Je me fis baptiser par immersion en Octobre 2009 et le Psaume 27 m'accompagne depuis ce jour. Depuis mon baptême je n'ai de cesse de nourrir ma foi et de la faire grandir en m'instruisant avec les cultes à l'église, des livres, CD, DVD, des témoignages, des conférences et des sites internet. Je ressens une soif permanente de la Parole du Seigneur !
Je ne fais que commencer à lever le voile de la Bible, cependant ce que j'ai réussi à comprendre jusque-là de la puissance du nom de Jésus me laisse face contre terre : en son nom, je peux tout demander au Père, par son nom j'ai autorité sur le malin, l'invocation de son nom m'apporte la paix, la guérison, il sèche mes larmes et me réconforte dans ses bras ! Ah Merci Seigneur ! Grâce à toi je suis héritière du Grand Roi !

Je me suis rendue compte qu'à chaque fois que le Seigneur me demande un acte de foi, de la taille d'un grain de sable, et que je m'exécute, il me rend une montagne d'abondance. Je me demande souvent : "Comment a-t-il pu me choisir, moi Elina une pécheresse ?"

Chaque jour je demande au Seigneur de me faire entendre sa voix. Je suis à la fois émerveillée et remplie de crainte lorsque je vois Ses manifestations dans ma vie. Sa puissance et Son amour sont sans fin. Il protège toujours son oint.