Il est temps d’éliminer les moisissures de nos vies

"Purifiez-vous du vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, ni avec un levain de perfidie et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la sincérité et de la vérité." (1 Corinthiens 5.7-8)

Nous savons probablement assez bien de quelle façon les moisissures sont reliées à nos problèmes de santé, mais aussi qu’il suffit de peu de chose pour qu’elles se développent dans nos maisons... Voilà notamment pourquoi il nous est conseillé d'aérer assez souvent nos maisons et de faire un grand nettoyage en profondeur au début de chaque printemps pour éliminer toute trace de moisissures. Et ce n’est pas une pratique nouvelle puisque la loi au temps de Moïse obligeait déjà les propriétaires à ôter les pierres contaminées et à racler tout l’intérieur de la maison, jusqu’à détruire carrément celle-ci si les moisissures revenaient encore… (Lévitique 14.34-48)

Savez-vous que nos cœurs peuvent aussi être attaqués par les "moisissures" ? En plus, elles peuvent contaminer notre être intérieur et notre communion avec le Seigneur et notre prochain si nous n’y prenons pas garde. Dans la Bible, Jésus en parlait sous la forme du levain des pharisiens et des sadducéens et recommandait fortement ses disciples de s’en protéger.

L’hypocrisie
"Gardez-vous du levain des Pharisiens, qui est l'hypocrisie. Il n'y a rien de caché qui ne doive être révélé, ni de secret qui ne doive être connu. C'est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu en plein jour et ce que vous aurez dit à l'oreille dans les chambres sera prêché sur les toits. " (Luc 12.1b-3)

L’esprit de jugement qui se manifeste souvent par des critiques, de l’amertume et de l’animosité
"Mais le Seigneur lui dit : Vous, Pharisiens, vous purifiez le dehors de la coupe et du plat, et à l'intérieur vous êtes pleins de rapine et de méchanceté." (Matthieu 11.39)
"Que toute amertume, animosité, colère, clameur, calomnie, ainsi que toute méchanceté soient ôtées du milieu de vous. Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, faites-vous grâce réciproquement, comme Dieu vous a fait grâce en Christ. Soyez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés ; et marchez dans l'amour, de même que le Christ nous a aimés et s'est livré lui-même à Dieu pour nous en offrande et en sacrifice comme un parfum de bonne odeur." (Ephésiens 4.31-5.2)

L'orgueil ou le sentiment d’être plus méritant que les autres
"Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l'un était Pharisien, et l'autre péager. Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont accapareurs, injustes, adultères, ou même comme ce péager : je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. Le péager se tenait à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel, mais se frappait la poitrine et disait : O Dieu, sois apaisé envers moi, pécheur. Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l'autre. Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé." (Luc 18.10-14)

Les faux enseignements
"Jésus leur dit : Gardez-vous attentivement du levain des Pharisiens et des Sadducéens... Alors ils comprirent qu'il avait dit de se garder non pas du levain (du pain) mais de l'enseignement des Pharisiens et des Sadducéens." (Matthieu 16.6-12)
Parmi les reproches que le Seigneur a adressé à ces dirigeants juifs, on peut relever :

  • Leur scepticisme à la Parole de Dieu : notamment ils ne croyaient ni en la divinité de Jésus ni en sa résurrection (Actes 23.8)
  • Leur attachement aux traditions plutôt qu’à l’obéissance à la volonté de Dieu : pour eux, la religion devenait une habitude extérieure.

De nos jours, les Pharisiens et les Saducéens ne sont plus d’actualité, mais leurs faux enseignements et mentalités sont de plus en plus généralisés. Face à cela, nous sommes appelés à garder nos yeux fixés sur Celui que nous devons imiter : Jésus-Christ. Car il est la Vérité qui conduira notre foi à la perfection (Hébreux 12.2-3).