Illuminations de l’Avent

Illuminations de l'AventLe mois de décembre est là avec son cortège d’animations : l’escalade, les marchés aux bonnes odeurs, stands de vin chaud, les "pères Noël" grimpant aux façades et bien sûr, Noël qui se prépare avec tant de choses à finir ou à acheter. Au détour, vous remarquerez les décorations lumineuses qui, le soir arrivé, rendent notre ville un peu plus magique et font rêver nos enfants. C’est le temps de l’Avent, soit 4 semaines avant le 25 décembre. Avent vient du latin adventus qui veut dire arrivée, il vient. La tradition veut que l’on allume une nouvelle bougie à chaque dimanche de l’Avent, signe de l’attente de la venue du Sauveur Jésus-Christ.

Il est vrai que ces paroles ont retenti souvent dans nos lieux de culte : il vient, Jésus revient bientôt ! Mais sérieusement : le croyons-nous encore ? Il semble qu’à certaines époques les chrétiens en parlaient plus qu’à présent, l’urgence de sa venue semble depuis s’être estompée. Pourquoi ? Il y a tant à faire avec soi-même, tant à se préoccuper pour faire face au présent, qu’on n’a ni le cœur, ni le temps de s’arrêter et penser au retour de Jésus ! Or, tout comme l’Avent nous y invite, le message biblique insiste et ne laisse aucun doute : prépare-toi à la rencontre de ton Dieu (Amos 4.12) ! Sa venue est aussi certaine que celle de l’aurore (Osée 6.3). L’évangile ajoute : Vous aussi, tenez–vous prêts car le Fils de l’homme viendra à l‘heure où vous n’y penserez pas (Luc 12.40). Comment faire ? C’est l’amour pour le Seigneur qui nous garde veillants. L’Esprit de Dieu verse en nous cet amour qui nous attire dans sa présence. La bien-aimée dans le Cantique des Cantiques déclare : mon cœur veillait... c’est la voix de mon bien–aimé qui frappe à la porte (Cant 5.2).

Les mois ont passé si vite, la fin d’année est là, comment ne pas penser à l’exhortation, oh combien actuelle de l’Ecriture : rachetez le temps !

Amis, si la Bible certifie que Jésus revient, ce message a besoin d’être inscrit au fond de notre cœur. Dans 2 Pierre 1.18-19, Pierre relate son expérience sur la montagne de la transfiguration. Ce qu’il a vu et entendu lorsqu’il était avec Jésus est gravé à jamais en lui. Voilà pourquoi il poursuit au verset 19 : "et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique à laquelle vous faites bien de prêter attention comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour commence à poindre et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs". L’étoile du matin est notre espérance, c’est Jésus lui-même qui nous éclaire afin de ne pas manquer le temps favorable où l’évangile doit être annoncé. Ce temps c’est aujourd’hui. Voilà la véritable illumination de l’Avent.