Invitation aux noces

"Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples. Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit: Ils n'ont plus de vin…Sa mère dit aux serviteurs: Faites ce qu'il vous dira." (Jean 2,1-5)

Le printemps et l’été sont les saisons propices aux mariages ! Il y a quelques millénaires, une noce a bien failli être gâchée ! On n’avait pas prévu assez de vin pour tous les invités. Quelqu’un qui observait attentivement l’a vu ! Marie la mère de Jésus qui, sans alerter le maître de cérémonie, s’adresse directement à son fils et dit simplement aux serviteurs présents : "faites tout ce qu’il vous dira"…

Cette eau changée en vin lors des noces de Cana est le premier des miracles que le Christ accomplit, inaugurant ainsi sa mission terrestre. Peut-être parce que c’est si significatif. Ce vin qui manque à Cana nous renvoie aujourd’hui aussi à tous nos manques : manque d’amour, manque de joie, manque de repères, manque de paix…nous souffrons de tant de carences, le monde souffre de tant de manques.

Comme à Cana ce jour-là où la fête bat son plein, nous pouvons être ces veilleurs qui sont attentifs et qui, comme Marie, plaident la cause de nos frères en humanité : "Ils manquent d’amour… ils n’ont plus d’espérance." C’est ainsi que s’exerce, premièrement, notre bienveillance envers tous en restant ouverts et attentifs, c’est ainsi que la noce, c’est à dire l’unité des humains, ouvre le chemin à cette joie imprenable. La joie de se savoir profondément aimé par le Père de toutes les tendresses.

Ce "meilleur vin" offert aux invités à Cana nous parle aujourd’hui encore de la coupe que Jésus élèvera lors de son dernier repas avec les siens en annonçant "Cette coupe est l’alliance d’Amour entre Dieu et l’homme". Oui, Dieu a gardé le meilleur « vin » pour chacun…et la noce n’est de loin pas terminée, elle se perpétue de génération en génération. Que la joie et la tendresse de Dieu débordent de nos cœurs profonds.

Avec mon amitié fraternelle, Salvina.