Je prends position pour Dieu

De mère française et de père hollandais, j’ai grandi dans le Sud-Ouest de la France au milieu de la nature, des champs, proche de la Terre et du vivant avec une figure paternelle vaillante puisque Ben, mon père, est exploitant agricole, passionné par ses cultures et des fruits de son labeur. Dans un environnement plutôt protégé par la grâce de Dieu, avec de jeunes parents qui souhaitaient offrir le meilleur à leurs 3 enfants, je suis l’ainée d’une sœur et d’un frère. De confession catholique, nous nous rendions à l’église le dimanche. Enfants, nous suivions le catéchisme et nous avons poursuivi toutes nos études dans des établissements catholiques. Pourtant, malgré un cœur sincère, je ne saisissais pas le sens profond de l’Evangile.

Adulte, mère d’une petite fille, dans une des parties de ma vie où j’étais au plus bas, je n'avais plus ni l'énergie ni le goût de vivre en posant la question de l'existence de ma vie. J’avais perdu alors mon foyer, ma maison, mon statut, mon métier, mes ressources. J’avais connu dans l’intervalle l’humiliation, la trahison, la division, l’effroi de perdre mon enfant, l’anéantissement jusqu’au dénuement.

C’est dans ce désert, face à moi-même, que la présence de Dieu s’est manifestée le 4 août 2015. J’ai été touchée par la grâce de Dieu ; de manière instinctive, j’ai tout de suite obéi. Un frère de l’Ile Maurice me rassurait en me parlant d’un Dieu vivant, m’encourageant à la prière afin d’être guérie et libérée de toute chaîne d’asservissement. Il m’a été transmis de ne pas m’inquiéter et de cultiver la félicité sur cette Terre. A cette période, je n’avais pas encore la pleine compréhension de la nouvelle naissance.

En quelques jours, les solutions sont arrivées : des rentrées soudaines d’argent, je retrouvais le même jour un toit avec un contrat de bail confirmé et un travail avec un contrat d’engagement après 1 an et demi de recherche d’emploi. C’est dans ce contexte de reconnexion avec le Seigneur que j’ai été conduite et inspirée pour créer l’ONG TOIT POUR TOUS Et tous pour toi.

Avec mon 1er salaire, je me suis rendue à l’Ile Maurice pour rencontrer ce frère qui m’avait soutenue et que je voulais remercier. Cet homme humble, sans jugement, me répondait ne retirer aucun mérite à aider son prochain et être tout simplement dans le partage suivant l’enseignement de la Parole de Dieu. Il me demandait de ne pas le remercier et qu’à mon tour, j’aiderais aussi ceux qui en ont besoin.

J’ai réalisé combien dans ma démarche de recherche spirituelle, j’ai pu m’égarer en remettant ma confiance à d’autres personnes que Dieu seul. Je suis tombée dans l’erreur de prier dans des temples sans me détourner de toute autre représentation, alors que les Ecritures précisent que la connexion avec Dieu doit se faire à travers et par le Christ seulement. J’ai réalisé l’importance de pardonner à celles et à ceux qui m’avaient offensée, même si la démarche était difficile, pour en être entièrement libérée. J’ai aussi compris qu’il est important pour Dieu que je me préserve et que les relations sentimentales sans engagement devant le Seigneur pouvaient me salir et me lier de manière néfaste.

Lors de mon second voyage à l’Ile Maurice, dans le cadre de TOIT POUR TOUS, j’ai rencontré une architecte œuvrant dans des éco-quartiers pour les plus démunis. Chrétienne convertie, elle m’a invité à visiter une Eglise chrétienne. Dès l’entrée, j’ai été submergée par une émotion remplie d’Amour comme jamais ressentie dans ma vie, tellement puissante que j’en étais bouleversée. Elle m’a parlé de l’importance de Jésus dans nos vies et a prié pour moi. Elle m’a aussi invité à me munir de la Sainte Bible. J’ai donné ma vie à Jésus en mars 2017 sur la terre mauricienne et depuis, je place Dieu au-dessus de tout.

Rentrée en France, je souhaitais trouver une Eglise chrétienne dynamique où l’action de Dieu était tangible. Au printemps 2018, une amie et sœur en Christ de Genève me demandait si j’acceptais qu’elle prie pour moi, avec sa cellule de prière, pour que je sois guidée vers la bonne Eglise et aussi pour la restauration de ma famille afin qu’elle soit à nouveau réunie, suivant la volonté de Dieu.

C’est dans le cadre de TOIT POUR TOUS en Suisse que le président du conseil de l’EER m’a un jour contacté. Au téléphone, sans le connaître, je lui ai demandé s’il était croyant. Il m’a répondu positivement. Alors je lui ai suggéré de remettre le sujet de son appel entre les mains de Dieu. Puis, étant en recherche d’une église, je lui demande : "Vous êtes à une Eglise Chrétienne ?". Il me répond : "oui". Alors, je lui propose : "Je viens à votre rencontre dimanche". Quelques temps plus tôt, j’avais demandé en prière de pouvoir connaître les enseignements bibliques et apprendre à prier grâce à l’accompagnement d’une Eglise.

Le dimanche est arrivé. Au moment où je passais le seuil de la porte de l’Eglise du Réveil, j’ai demandé au Seigneur de me faire savoir si je me trouvais dans la bonne Eglise. De nouveau, j’ai ressenti ce flot d’Amour si bon que j’avais connu à l’Ile Maurice. C’était une immense joie remplie d’émotion et de la pleine présence de l’Esprit-Saint. Aujourd’hui, je découvre la beauté et les préceptes si précieux des textes bibliques.

Aujourd’hui, j’ai la foi, la conviction ferme de la justice de Dieu dans ma vie. Je suis en paix face aux difficultés. Je suis guérie de mes blessures profondes. Seule l’onction de l’Esprit-Saint peut restaurer et soigner quand les souffrances sont si grandes, quand votre cœur, votre corps et votre âme sont brisés. Je ne connais plus la peur du manque. Je vis l’abondance. Je reçois beaucoup autant en amitié, une immense richesse, qu’en ressources. C’est une bénédiction !

Marc 10.28-31 (voir aussi dans : Matthieu 19.27-30 ; Luc 18.28-30) :

"Pierre se mit à lui dire ; Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi. Jésus répondit : Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci,

  • des maisons : Nous recevons actuellement les "Maisons familiales TOIT POUR TOUS" à la suite de temps passé en prières, en proclamant et demandant des pluies d’appartements et d’immeubles pour les plus vulnérables au nom très puissant de Jésus à travers l’intervention du Saint-Esprit
  • des frères, des sœurs : Je retrouve une famille, cette fois spirituelle dont je suis si reconnaissante
  • des mères : plusieurs sœurs en Christ
  • des enfants : les enfants de nos maisons d’accueil
  • et des terres : Il est donné et légué des terrains à TOIT POUR TOUS en Suisse et à l’étranger
  • avec des persécutions : ce que j’ai traversé
  • et, dans le siècle à venir, la vie éternelle."

Quelle bénédiction !

Il m’a réédifié, a réparé l’injustice, m’a redonné dignité et me donne au-delà de toute espérance.

Pour suivre le Christ je suis disposée à tout abandonner pour être un véritable disciple et c’est la raison pour laquelle je choisis cette alliance avec Dieu en Christ sauveur et guérisseur, devant témoins, par le baptême d’eau. Cette obéissance et repentance, c’est avec une immense joie que je me positionne pour cet engagement avec Christ dans ma vie, cet engagement si précieux et important.

Je te prie Seigneur que l’Esprit-Saint puisse demeurer en moi jusqu’à la vie Eternelle afin de me guider pour la réalisation de ta parole sur cette Terre et auprès des plus vulnérables et démunis afin de te servir et les édifier en ton nom.