Jésus pleure... pourquoi ?

Aujourd'hui est ta chance de trouver ta paix"Comme Jésus approchait de la Ville, en la voyant, Il pleura sur elle. Il dit : Si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta Paix ! Mais elles sont cachées à tes yeux." (Luc 19 :41-42)

C’est un des textes les plus bouleversants de la Parole. Alors que Jérusalem est dans l’effervescence, que les gens célèbrent Dieu dans le temple, que le shabbat continue à se pratiquer avec assiduité, que les sacrifices sont brûlés dans les parvis du temple, que les prières des religieux sont publiquement exprimées, personne ne semble s’apercevoir de la véritable visitation de Dieu dans la ville, Dieu incarné en Christ : "cela reste caché à leurs yeux".

Jésus est sur la route qui le mène à la croix, seule la vallée du Cédron (Cédron signifie en hébreux noir ou trouble !) le sépare de la ville sainte et Il s’arrête pour contempler "SA" ville d’où foisonne tant de vitalité, une ville élue par Dieu. Que se passe-t-il ? Jésus pleure... Il est saisi aux entrailles et verse des larmes sur elle, avec grande compassion nous dit la version originale du grec, cette compassion qui vient du plus profond de ses entrailles, une douleur authentique et manifeste d’un amour qui n’attend pas de retour.

Pourquoi ces larmes ? N’est-ce pas vain de pleurer ? N’est-ce pas pour l’homme (homme et femme) moderne le signe d’une défaite, l’anti-héros par excellence ?  En effet, humainement il n’y a pas de réussite visible au bout de ces larmes. Jérusalem continuera sur sa lancée, le temple sera détruit quelques décennies plus tard, Jésus, lui, sera mis en croix et il mourra. On ne peut pas parler de succès. C’est du moins le résultat perceptible aux yeux humains et en même temps la graine des larmes de Jésus est semée en terre et pas seulement pour Jérusalem mais pour chaque humain sur la terre. Des larmes de compassion qui enfantent la Vie, celle de la résurrection.

Cela nous parle peut-être de nos propres vies ? Pris dans les tourbillons de nos activités quotidiennes, parfois même très "religieuses", nos vies peuvent être "aveuglées" et laisser passer le jour de la visitation, aujourd’hui, CE jour de Dieu (... si en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta Paix). Depuis la vallée où nous nous trouvons, vallée de larmes (trouble) ou vallée de verts pâturages (Psaume 23), nous pouvons accueillir les larmes de Jésus tombées sur nos terres intérieures desséchées, nous invitant à faire silence, à rompre nos rythmes et habitudes, à considérer nos croyances de toute-puissance qui aveuglent si facilement nos yeux. Sa visite dans ma vie, dans ta vie, sa Sainte présence dans l’aujourd’hui, c’est le témoignage intérieur de son empreinte et c’est visible à l’extérieur.

Avec toute mon amitié fraternelle, Salvina.

Du 23 au 27 septembre, vous êtes cordialement invités à nous rejoindre dans notre local pour une semaine de jeûne et de prière. Par ailleurs, le mur de prière du site vous est ouvert pour accueillir votre demande de prière. Nos Conseillers se tiennent disponibles pour prier pour vous et vous encourager.