La dîme apporte des bénédictions

La dîme apporte des bénédictions"Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance." (Malachie 3.10)

Beaucoup d’Eglises utilisent ce texte pour inciter leurs membres à verser leur dîme, 10 % de leur revenu prélevés avant toute autre dépense. Pourquoi pas, en effet ? L’ "évangile de la prospérité" est-il pour autant prêchée ? Le Seigneur n’invite-t-il pas lui-même ses fidèles à le "mettre à l’épreuve" ? Les bénédictions qu’il promet en retour ne seront pas uniquement matérielles, c’est certain, mais je crois qu’il y a lieu pour chacun et chacune d’espérer le meilleur de sa situation personnelle globale (spirituelle, psychologique, matérielle, etc. ...).

Rappelons-nous toutefois, et c’est très important, que l’essentiel, dans l’acte de donner sa dîme, d’apporter une offrande ou d’accomplir une œuvre quelconque en faveur de Dieu ou de son prochain, c’est de témoigner concrètement notre amour en faveur de ces personnes, un véritable amour inspiré par le Saint-Esprit. D’autre part, il faut bien que l’Eglise ait de quoi payer les salaires et les autres dépenses prévues au budget. L’Eglise compte pour cela sur les versements d’argent de ses fidèles et elle espère ne pas être réduite à lancer des "appels financiers" répétés et insistants. Comme l’écrivait Billy Graham, cité de mémoire : le jour où vous vous êtes convertis, votre porte-monnaie s’est également converti.

Personnellement, j’ai été très heureux d’entendre le Pasteur me dire, lorsqu’il m’a remis les documents utiles pour m’inscrire à l’EER, que "tout était gratuit". Il m’a même dit que son ministère s’exerçait aussi bien pour les membres que pour les non-membres. Quelle formidable liberté intérieure ! Cela ne m’empêche aucunement d’obéir au Saint-Esprit et de vouloir donner à l’église.

Ainsi, payer la dîme est un acte volontaire d’obéir à Dieu. Prenons plaisir à donner le meilleur pour Lui pour l’accomplissement de son œuvre.