La force des petits groupes

Le groupe chrétien, un instrument d'édification"Lorsque vous vous réunissez, chacun ayant un cantique, un enseignement, une révélation, une langue, une interprétation, que tout soit constructif." (1 Corinthiens 14.26)

Croyez-vous en la force du nombre ? Le livre de l'Ecclésiaste annonce clairement que "si deux se couchent ensemble, ils auront chaud ; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud ? Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister ; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement" (Ecclésiaste 4.11-12).

Personnellement, je crois que l'édification des apôtres en groupe a contribué à leur transformation personnelle. Malgré leurs qualités naturelles distinctes, les quelques années passées ensemble et avec le Seigneur les ont transformés pour toujours. Ils ont appris à mieux connaître Jésus et à s'apprécier les uns les autres. Voyons au travers de ce texte comment cette vie commune avec le Christ a transformé la vie de trois disciples : Pierre, Jacques et Jean.

Pierre, le "leader" du groupe, est très volontaire, généreux et attentif au Seigneur. Il est le premier à confesser la foi chrétienne (Matthieu 16.16). Mais aussi très instable et fragile, il ne peut pas s'empêcher de se révolter lorsqu’il comprend que, conformément au plan de Dieu, Jésus devra être sacrifié  (Matthieu 16.21-23). Il nie ensuite être un disciple du Christ par peur devant la souffrance (Marc 14.66-72). Toutefois, en faisant l'expérience de sa propre faiblesse, il reconnaît la miséricorde de Jésus et reçoit personnellement la mission d'affermir la foi de ses frères.

Jacques et Jean, surnommés "fils de tonnerre" (Marc 3.17), sont deux frères avec un caractère plutôt impulsif et destructeur. Ils ont un grand défaut : ils aiment être meilleurs que les autres (Matthieu 20.20-28). Il arrive même à Jean d'être jaloux d'un homme qui chasse les démons au nom de Jésus. Dans leur marche avec le Seigneur, accompagnés des apôtres, ils apprennent une grande leçon d'amour et d'humilité. De sa tendance dominatrice, Jacques, l'aîné, vient à offrir totalement sa vie par amour pour le Christ ; Jean, le plus jeune, devient apôtre de l'amour.

Jésus édifie et transforme ses disciples afin qu’ils soient en bénédiction pour leurs frères et sœurs et pour le reste du monde. Le changement peut se faire plus ou moins rapidement, mais nous pouvons être certains qu'Il opèrera des changements surnaturels dans nos vies si nous faisons usage de ses ressources : Sa parole (2 Timothée 3.16-17) et Son Esprit (1 Corinthiens 12.7). Persévérons en sachant qu'il est fidèle à ses promesses.