La prière fervente

La prière fervente"Pierre sortit de la barque et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus. Mais voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi ! Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?" (Matthieu 14 :30-31).

Le temps de l’épreuve est le temps propice à la prière. Pierre n’aurait jamais eu l’idée d’invoquer le Seigneur de cette manière, mais le danger a suscité en lui l’invocation, le cri de détresse, en retard, mais jamais trop tard, car "aussitôt Jésus étendit la main". Au moment de l’épreuve, des angoisses ou de l’affliction on se trouve spontanément poussé vers la prière, comme le naufragé est poussé par les vagues vers le rivage.

Le renard court vers sa tanière pour trouver refuge, les oiseaux volent dans les arbres, le bateau en difficulté cherche un port et le chrétien cherche Dieu pour trouver grâce et être secouru. La prière est le port du ciel où tant de bateaux ont trouvé et trouveront refuge au temps des tempêtes. "Saisis de vertige, ils chancelaient comme un homme ivre, et toute leur sagesse était engloutie. Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, et il les fit sortir de leurs angoisses. Il arrêta, calma la tempête, et les flots se turent. Ils se réjouirent de ce qu’ils s’étaient apaisés. Et l’Éternel les conduisit au port désiré." (Psaumes 107 : 27-30).

Souvent la longueur de nos prières est déterminée par l’imminence et l’importance du danger. Les prières courtes sont suffisamment longues pour Dieu. Pierre ne prononça que trois mots, mais fervents et suffisants pour son besoin.

Nos situations extrêmes sont une opportunité pour le Seigneur, car Il a dit à Paul: "…ma puissance s’accomplit dans la faiblesse" (2Corinthiens 12 :9), c'est-à-dire lorsque nos forces sont épuisées ou même inutiles ! Une perception juste de notre besoin nous pousse à crier vers lui, la prière qu’on n’aurait jamais faite en d’autres moments, et la Parole de Dieu nous enseigne que Jésus ne tarde pas à nous tendre Sa main. Elevons donc nos âmes à Dieu et soyons certains qu’il ne nous laissera pas nous enfoncer dans les eaux profondes de nos problèmes.