La résurrection de Jésus et son impact dans MA vie

La résurrection de Jésus-Christ est la pierre angulaire de notre foi. Elle est mentionnée 104 fois dans le Nouveau Testament. Dans le livre des Actes, les apôtres l’affirment constamment, précisant que Dieu a ressuscité son Fils (2.24, 2.32, 3.15, 4.10, 5.30, 10.40, 13.30…). En effet, il n’était pas possible que ni la pierre tombale, ni la mort ne le retiennent ! Paul affirme dans Romains 1.4 que Jésus est déclaré Fils de Dieu avec puissance par sa résurrection d’entre les morts. Sans la résurrection du Christ, la foi chrétienne n’a plus de force, elle est vaine (1 Corinthiens 15.14, 17) !

Dans la louange, lors de nos célébrations, cultes et à la Sainte Cène, nous rappelons le triomphe de Jésus sur la mort et l’enfer : Souviens-toi de Jésus-Christ, issu de la postérité de David, ressuscité des morts selon mon Évangile (2 Timothée 2.8). Lors du partage du pain et du vin, notre espérance et notre foi sont proclamées toutes les fois que nous rappelons l’œuvre de salut parfaite accomplie à la croix de Golgotha. Si la résurrection est un fait historique indéniable (que beaucoup ont cherché à nier et à combattre), il n’en est pas moins vrai que cette réalité, que cette vérité, intégrée dans la vie du chrétien, a des effets puissants. Lesquels ?

Ma louange et ma prière sont inspirées par Sa victoire sur la mort : SA victoire devient MA victoire et SON avenir devient MON avenir ! Rappelons quelques textes de base :

Romains 6.8 et 2 Timothée 2.11 : Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons avec lui.

Colossiens 2.12 : ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts.

Romains 6.4-5 : Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection.

C’est d’ailleurs exactement ce que nous proclamons au moment du baptême d’eau. La pratique du baptême par immersion totale illustre parfaitement la mort, l’ensevelissement et la résurrection du disciple de Jésus. On ne peut pas vivre la vie chrétienne avec ses propres forces, il nous faut la vie d’en Haut, la vie nouvelle en Christ, une nouvelle naissance. C’est par sa puissance de résurrection que je peux lui être agréable en faisant sa volonté. Paul le résume si bien en ces mots : ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi (Galates 2.20) !

Oui, les résultats et les bénéfices de la résurrection de Jésus sont si riches qu’ils ne peuvent se résumer en quelques lignes. Soyez encouragés et méditez sur ce thème merveilleux afin de l’intégrer.

Joyeuses fêtes de Pâques !
Walter Zanzen