La solidarité : un devoir du chrétien citoyen

Dieu a toujours plaidé pour une société solidaire où personne ne doit être laissé de côté. Voici notamment quelques principes bibliques qui placent le chrétien au cœur de la solidarité.

Etre solidaire, c’est se sentir responsable face aux détresses de l’autre
"Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui ; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui." (1 Corinthiens 12.26)

La solidarité du chrétien se fonde dans sa foi en Dieu qui a tout donné à tous par amour
"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle." (Jean 3.16)

Il n'y a pas d'excuse pour celui ou celle qui ignore les personnes qui sont dans le besoin
"Si quelqu'un possède les biens du monde, qu'il voie son frère dans le besoin et qu'il lui ferme son cœur, comment l'amour de Dieu demeurera-t-il en lui ?" (1 Jean 3.17)

La solidarité est pour les chrétiens une porte d’entrée afin de présenter aux autres ce Dieu d’amour qu’ils servent
"Personne n'a jamais vu Dieu. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous." (1 Jean 4.12)

Plus important que de dénoncer, le chrétien doit se placer du côté des opprimés, et accompagner celui qui fait l’injustice à retrouver le bon chemin
"Apprenez à faire le bien, recherchez le droit, ramenez l'oppresseur dans le bon chemin, faites droit à l'orphelin, défendez la veuve." (Esaïe 1.17)

La solidarité est un trésor bien placé
"Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu qui nous donne tout avec abondance, pour que nous en jouissions. Qu'ils fassent le bien, qu'ils soient riches en œuvres bonnes, qu'ils aient de la libéralité, de la générosité, et qu'ils s'amassent ainsi un beau et solide trésor pour l'avenir, afin de saisir la vraie vie." (1 Timothée 6.17-19)

Notre joie à aider est la signature évidente de l’approbation de Dieu
"Que chacun donne comme il l'a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie." (2 Corinthiens 9.7)

Maintenant, laissons-nous entraînés dans les réflexions suivantes : en tant que chrétien, à quelle solidarité suis-je personnellement appelé ? Quelle est ma responsabilité face à ce qui se passe actuellement dans ma famille, dans mon quartier, dans ma ville, et dans le monde ?