La vengeance, un plat qui se mange froid ?

Avez-vous été un jour dans une situation où vous envisagiez de quelle manière vous pourriez vous venger de quelqu’un qui vous avait fait du mal ?

Comment me diriez-vous ! Moi, je suis chrétien et l’idée de me venger ne me viendrait pas à l’esprit. Je vous crois, mais nous avons la fâcheuse tendance à vouloir nous faire justice nous-mêmes et cela nous importe peu si notre conscience doit en subir les conséquences. "Ah, cette personne qui m’a humilié devant tout le monde, attends un peu que je lui renvoie la pareille."

Peut-être que si nous réfléchissons bien, nous pourrions regarder la situation sous un autre angle et réaliser que même froid, la vengeance n’est pas un plat savoureux. Paul nous dit dans Romains 12.19 :

"Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère de Dieu, car il est écrit : C’est moi qui donnerai à chacun ce qu’il mérite, dit le Seigneur."

Voici un commandement clair pour toute personne qui lit ce verset ; nous sommes appelés à faire confiance à la justice de Dieu qui est souveraine en tout point. Dieu connaît nos cœurs et chacun de nos actes, il fera justice en SON temps. Paul nous encourage à répondre avec amour lorsque nous sommes attaqués par le mal. Réagissons selon le modèle divin qui produit toujours des fruits de qualités. Ne nous laissons pas vaincre par le mal, mais soyons au contraire vainqueurs du mal par le bien (Romains 12.21).

Il n’est pas possible de mentionner ici toutes les histoires de la Bible où Dieu a fait justice, lorsqu’un de ses enfants avait subi une injustice. En voici juste un exemple : rappelez-vous de la terrible mort de Haman, lui qui voulait faire tuer tous les juifs (voir le livre d’Esther).

Chers amis, soyons rapide à aimer, lent à la colère et ne doutons pas que Dieu nous rendra justice en SON temps car lui seul est Juge. Ne servez pas le plat de la vengeance, il est amer et difficile à digérer, pratiquez plutôt la compassion, meilleure pour votre santé :).

Avec mes salutations fraternelles, Nicolas.