L’accueil est un don pour tous

"Faites-vous mutuellement bon accueil, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu." (Romains 15.7)

Vous est-il déjà arrivé de visiter une église que vous ne connaissez pas ? Actuellement, beaucoup d’églises ont un service d’accueil, avec des gens souriants et amicaux qui attendent à la porte d’entrée. Comme il est agréable de répondre à leur salut et recevoir leurs mots de bienvenue. Mais l’accueil est-il seulement limité dans le cadre de ce service ?

L’exhortation de Paul dans le passage biblique ci-dessus nous rappelle que chaque membre d’une communauté a un rôle à jouer dans l’accueil des nouveaux. Parfois, nous sommes tellement contents de nous retrouver entre nous qu’on oublie les gens de passage alors que l’hospitalité nous oriente particulièrement vers l’étranger, le nouveau venu. Aussi, nous avons tendance à réserver cette responsabilité pour les personnes qui sont naturellement accueillantes, avenantes. Mais la Parole est ici très claire : l’hospitalité est une responsabilité de tous les chrétiens (1Pierre 4.9). Entre autres, voici trois attitudes simples et accueillantes que nous pourrions adopter :

Sourire. En guise de bienvenue ou de politesse, votre sourire met spontanément l’autre à l’aise. Selon un proverbe indien, "le sourire que tu envoies revient vers toi". Pour le chrétien, le sourire est une marque de bonté, un fruit de l’Esprit.

Intérêt. Souvent intimidés, les nouveaux venus nous abordent rarement en premier. C’est donc à nous de les repérer et de nous approcher d’eux. Prenons un peu de notre temps, avant ou après le culte, pour échanger quelques mots et engager des interactions sincères avec eux. Témoignons de l'intérêt pour eux, d'où ils viennent, qui ils sont, ce qu'ils recherchent ; apprenons à les écouter. Cela montre qu'ils sont importants pour nous.

Invitation. Pourquoi ne pas commencer par les inviter à s'asseoir à côté de vous pendant le culte ? En plus d’une marque d’amitié, votre invitation sera une raison de plus pour le nouveau de se sentir à l'aise et de rendre sa première expérience agréable. Par ailleurs, vous pouvez lui proposer de venir à un programme de l’église. Mais dans tous les cas, il n’est pas bon de le forcer à accepter vos propositions.

Pour terminer, l’hospitalité et l’accueil de l’étranger est une première ouverture à l’Evangile. Soyons des représentants dignes de Celui qui nous a accueilli et aimé en premier.