Le cœur en paix

PaixSi juillet rime avec soleil, chaleur, vacances et besoin de repos après un semestre chargé d’activités, notre esprit et notre cœur ne suivent pas forcément cette même courbe. Trouver le repos du cœur, mettre son âme au calme et décharger son esprit est une nécessité pour chacun. La Parole de Dieu apporte à ce sujet des indications précieuses, dont voici une courte sélection en 4 points :

Romains 5.1 : "Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ". En avouant nos péchés au Seigneur, en demandant pardon pour nos offenses, nous recevons le précieux cadeau de la paix avec Dieu. Se savoir accepté par le Seigneur, réconcilié avec Lui est fondamental et prioritaire. Jésus est le Prince de la paix (Esaïe 9.6). 

Colossiens 3.15 :  "Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs". Qu’est-ce que cela veut dire ? Lorsque nous marchons avec Christ, nous ne devrions prendre aucune décision sans avoir la paix du cœur. Une fois en paix avec Dieu, nous apprenons à écouter sa voix aussi dans les détails de notre vie et n’avançons pas sans l’approbation de Dieu. Si par rapport à telle ou telle décision, on ressent comme un barrage ou une porte fermée, c’est une indication dont il faut tenir compte. C’est de cette manière que la paix de Dieu règne dans le cœur et arbitre les décisions.

Romains 12.18 : "S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes". Je cite le pasteur Rick Warren : "La paix a toujours un prix. Parfois, elle nous coûte notre orgueil ; souvent, c'est notre égoïsme que nous devons sacrifier. Pour préserver la communion, efforcez-vous d'être souple, de vous adapter aux autres et de donner la priorité à leurs besoins". Rappelons ici la septième béatitude de Jésus (Matthieu 5.9): Heureux ceux qui procurent la paix (litt. les pacificateurs), car ils seront appelés fils de Dieu ! En fait, ici se trouve la marque du chrétien et son identité.

Lâcher prise : Abandonner entre les mains de Dieu une cause à laquelle on tient conduit à la paix intérieure. Mais voilà, on a peur de lâcher prise car on pourrait perdre le contrôle ! Un randonneur imprudent tombe de nuit dans un précipice. Pendant la chute, il parvient à rester suspendu à une branche, haletant, désespéré. Quand ses forces l'abandonnent, ses mains crispées doivent lâcher prise. Son corps fait une chute de cinquante centimètres : ses pieds rencontrent le sol sans dommage. S'il avait renoncé plus tôt à ses efforts, toute cette détresse lui aurait été épargnée.

Bon été à chacun !