Le prix de ta vie

Le prix de ta vieIl était une fois un homme nommé George Thomas, pasteur dans une petite église de la Nouvelle-Angleterre. Un dimanche de Pâques, il arriva à l'église, apportant une vieille cage rouillée qu'il déposa sur la tribune. Le pasteur se mit à parler :

J'étais en train de marcher en ville, hier, quand j'ai vu un petit garçon venant vers moi, balançant cette cage d'oiseau. Dans le fond de celle-ci, il y avait trois petits oiseaux sauvages, tremblants à cause du froid qu'il faisait dehors. J'arrêtai le jeune garçon et lui demandai :
"Qu'est-ce que tu as là, petit ?"
"Juste quelques vieux oiseaux", lui répondit-il.
"Qu'est-ce que tu en feras ?" lui demandai-je.
"Je vais les amener à la maison et m'amuser avec eux. Je vais les taquiner en leur enlevant leurs plumes afin qu'ils se battent. Je vais avoir beaucoup de plaisir !" répondit le garçon.

"Mais, tu seras bien fatigué de ces oiseaux un jour ou l'autre. Que feras-tu ?"
"Oh, j'ai quelques chats, dit le jeune garçon, et ils aiment bien les oiseaux. Je les leur donnerai."

Le pasteur resta silencieux quelques moments.
"Combien veux-tu pour ces oiseaux, petit ?"
"Quoi ? Mais pourquoi les voulez-vous, monsieur ? Ce ne sont que de vieux oiseaux. Ils ne chantent pas. Ils ne sont même pas beaux !"
"Combien ?" lui redemandai-je.
Le jeune garçon testa le pasteur afin de savoir s'il était fou en lui demandant :
"10 dollars ?"

Le pasteur chercha dans sa poche et en sortit un billet de 10 dollars. Il le plaça dans la main du jeune garçon, qui partit très rapidement.
Le pasteur ramassa ensuite la cage et la porta doucement à l'extrémité d'une ruelle où il y avait un arbre et un peu d'herbe. Posant la cage sur le sol, il ouvrit la porte et donna quelques petits coups sur la cage pour persuader les oiseaux de sortir dehors afin qu'ils soient libres. Voilà ce qui explique la cage vide sur la tribune.

Le pasteur se mit alors à raconter cette autre histoire :
Un jour, Satan et Jésus avaient une discussion. Satan revenait tout juste du Jardin d'Éden, se réjouissant et se vantant. "Je viens tout juste d'attraper le monde entier. Mettez-leur un piège, je sais qu'ils ne pourront pas résister. Attrapez-les tous !" ricana-t-il.
"Qu'est-ce que tu vas faire d'eux ? demanda Jésus.
"Oh, je vais m'amuser avec eux ! Je vais leur enseigner comment se marier et divorcer, comment haïr et abuser des autres, comment boire et fumer. Je vais leur montrer comment inventer des fusils et des bombes pour tuer les autres. Je vais vraiment avoir beaucoup de plaisir !"
"Et que feras-tu lorsque tu ne voudras plus d'eux ? demanda Jésus.
"Oh ,je vais les tuer !" répliqua fièrement Satan.
"Combien veux-tu pour eux ?" demanda Jésus.
"Oh, tu ne veux pas de ces gens. Ils ne sont pas bons. Pourquoi tu les prendrais si tu sais qu'ils ne vont que te haïr ! Ils te cracheront dessus, te maudiront et te tueront. Tu ne les veux  pas !"
"Combien ?" demanda encore Jésus.
Satan regarda Jésus en ricanant : "Tout ton sang, ta vie".
"D'accord", et il paya le prix.

Le pasteur ramassa la cage. Il ouvrit la porte et s'en alla.

Lis lentement la ligne ci-dessous et laisse cette phrase pénétrer en toi.
Quand Jésus est mort sur la croix, il pensait à toi ! (Jean 3:16)