Les victoires d'une église qui prie

Les victoires d'une église qui prieCertains chrétiens justifient leur désertion des rencontres de prière par le fait qu'ils prient mieux chez eux, qu'il n'est pas indispensable d'être présent physiquement, qu’il suffit d'être unis en esprit.

Les Actes des apôtres nous rapportent plusieurs récits où, face à des difficultés importantes, les premiers chrétiens se sont unis et réunis afin de prier, et cela a produit de formidables résultats :

  • des prisons se sont ouvertes (12 : 10),
  • des possédés ont été délivrés (8 : 7),
  • des malades ont été guéris (3 : 1),
  • le Saint-Esprit a été répandu et la Parole annoncée avec assurance et puissance,
  • Dieu s'est révélé, des ouvriers ont été envoyés dans la moisson (13 : 2) et c'est ainsi que l'Eglise était en paix, s'édifiait et s'accroissait (9 : 31).

Avez-vous déjà considéré la différence de puissance entre le rayon lumineux d'un laser et celui d'une simple ampoule électrique ? Tous deux ont pourtant la même source d'énergie. Dans un laser, des molécules excitées libèrent un photon qui, à son tour, excite une autre molécule ; celle-ci produit un autre photon qui se joint au premier, ces deux photons excitent alors deux autres molécules, etc. Il apparaît ainsi une armée de photons marchant en phase, ce qui donne au laser sa puissance. Dans le cas de l'ampoule, ce sont quelques photons qui agissent indépendamment les uns des autres, ce qui conduit à une perte importante de puissance qui ne peut être focalisée. La différence d'efficacité vient de la présence ou de l'absence de cohérence (unité). C'est ainsi qu'un rayon laser permet de découper l'acier !

Ne tardons donc pas à retrouver cette efficacité de la prière de l'Eglise des premiers chrétiens !