L'été dans la Bible

Alors que nous sommes en plein milieu de la période estivale, rappelons ici quelques significations bibliques de cette belle saison.

1. Un temps de croissance
Après le printemps, temps favorable pour se nourrir et se renouveler (Zacharie 10.1) suit l'été, la période de croissance. Une plante se développe en hauteur et en profondeur durant cette période. Spirituellement parlant, c'est le temps de grandir dans la communion avec Dieu, dans la compréhension de sa Parole, approfondir sa connaissance de la volonté divine en sorte que l’on soit armé pour rester stable lorsque les intempéries de la vie nous surprennent (Marc 4.17).

2. Un temps de travail
Le monde végétal nous l’apprend, le but de notre vie est de porter du fruit. Mais cela ne se fera pas sans douleur et sans travail. Le cultivateur doit travailler sans relâche à toutes les saisons pour pouvoir espérer récolter de bons fruits au jour de la moisson.

Cela est tout aussi vrai dans nos vies personnelles. Tout résultat, tout succès requiert du travail et de la persévérance. La Bible, notamment le livre des Proverbes, mentionne plusieurs fois le sort du paresseux qui trouve toujours une excuse pour ne pas travailler.

"A cause du froid, le paresseux ne laboure pas ; à la moisson, il cherche, mais il n'y a rien." (Proverbe 20.4)

Ne manquez pas de lire les textes correspondants : Proverbes 12.24 ; 18.9 ; 21.25 ; 24.30-34 ; 26.13...

Et pour le chrétien, ouvrier du Seigneur dans le développement du Royaume des cieux, il doit faire ce à quoi il est appelé tant qu’il est encore temps : annoncer la Bonne nouvelle !

"Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, convaincs, reprends, exhorte, avec toute patience et en instruisant." (2 Timothée 4.2)

3. Un temps d'épreuve
"Car nuit et jour ta main pesait sur moi, ma vigueur n'était plus que sécheresse, comme celle de l'été." (Psaume 32.4)

La Bible utilise l’image des fortes chaleurs de l’été et des sècheresses pour illustrer une période de rude épreuve. Mais c'est souvent dans un climat d'hostilité qu'on fait des pas de foi. Et si l'on s'est bien préparé, si l’on est bien enraciné dans la Parole, on trouvera les ressources nécessaires pour tenir bon.

"Il est comme un arbre planté près des eaux, et qui étend ses racines vers le courant ; il ne voit pas venir la chaleur et son feuillage reste verdoyant ; dans l'année de la sécheresse, il est sans inquiétude et il ne cesse de porter du fruit." (Jérémie 17.8)

4. Un temps d'apprentissage de la patience
"Prenez donc patience, frères, jusqu'à ce que le Seigneur vienne. Voyez comment le cultivateur prend patience en attendant que la terre produise de précieuses récoltes : il sait que les pluies d'automne et de printemps doivent d'abord tomber." (Jacques 5.7)

Après tout le travail effectué pour que la plante croisse convenablement et porte de bons fruits, le cultivateur n’a plus qu’à attendre le jour de la récolte. En effet, l’homme plante et arrose, mais Dieu seul fait croître (1 Corinthiens 3.7). Après tous les efforts pour grandir spirituellement, vivre selon le Seigneur, témoigner de Jésus et rester sur la bonne voie malgré la dureté des épreuves, Dieu offrira la récompense.

"... Amassez des trésors dans le ciel, où ni les vers ni la rouille ne détruisent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent." (Matthieu 6.20)

"Vous aussi prenez patience, affermissez vos cœurs, car l'avènement du Seigneur est proche." (Jacques 5.8)