L’humilité dans la vie du serviteur

L'humilité dans la vie du serviteur"Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur…" (Matthieu 11.29)

L’humilité, voici bien une qualité assez difficile à acquérir pour l’être humain. Alors que nous célébrons la venue du Saint-Esprit, qui est réellement la puissance de Dieu pour le chrétien, il paraît inconvenable de parler d’humilité. En effet, nous associons généralement l’humilité à la timidité, voir même la faiblesse. En réalité, il n’en est rien. C’est d’avantage un signe de force et de maturité spirituelle. D’ailleurs, le manque d’humilité fait obstacle à l’œuvre de l’Esprit.

Qui peut dire qu’il est humble ? Ne serait-ce pas un signe d’orgueil ? Chercher l’humilité risque de nous conduire dans l’hypocrisie. Cela revient à essayer d’être ce que nous ne sommes pas. On tombe alors dans de la fausse modestie. Finalement, nous sommes humbles ou nous ne le sommes pas ! L’humilité est le fruit d’un cœur transformé par le Saint-Esprit. Son œuvre en nous enlève petit à petit ce qui caractérise l’humain (orgueil, jalousie, pouvoir, colère, animosité, mauvais désirs) et fait grandir les traits de Jésus. Y a-t-il eu plus humble que Jésus ? Certainement pas !

À l’occasion d’un différend entre deux sœurs dans la foi, l’apôtre Paul rappelle ce que devrait manifester une vie remplie de l’Esprit. Il leur dit ceci : "Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres" (Philippiens 2, 3-4). Il ne s’agit pas de se dénigrer à force de se mettre derrière les autres, mais d’aimer et de comprendre les autres comme s’il s’agit de nous-mêmes (Marc 12.31). Combien plus encore est-il nécessaire de demeurer dans l’humilité alors que nous sommes appelés à être au service de Dieu. Nous ne pouvons pas accomplir notre service pour la gloire de Dieu à moins que nous acceptions d’être le serviteur de tous.

Nous pourrions nous demander quels sont les bienfaits de l’humilité. Un cœur humble pourra pardonner plus facilement, aimer son prochain sincèrement, vivre des relations paisibles sans être blessé. Bref, l’humilité est la clé d’une vie complètement transformée. De plus, elle est la racine de toutes sortes de grâce (Proverbes 22.4).

Ainsi, nous vous encourageons de demander dès aujourd’hui à Dieu de travailler ce caractère en vous par la puissance de son Esprit. Soyez tous bénis !