L'intervention de Dieu dans la crise

L'intervention de Dieu dans la criseÀ peine Israël a-t-il fait quelques pas hors de l'esclavage qu'il se trouve déjà acculé dans une voie sans issue. D'un côté le pharaon et son armée, de l'autre une mer infranchissable. C'est la crise ! Qui donc les a mis dans une situation pareille ? Moïse, ce nouveau leader sans expérience ?

Les Israélites qui cherchent le responsable de cette situation tiennent le coupable idéal. Mais non, il y a erreur sur la personne, c'est le Seigneur Lui-même qui se cache derrière les événements (Exode 14.1-4). À quoi pense-t-Il donc, le Seigneur ? Ne voit-Il pas que ce peuple a déjà eu son lot d'émotions fortes ? Quel(s) but(s) Dieu poursuit-il alors ?

Nous suggérons deux pistes :
La première, explicite dans le verset 4 du texte : Dieu veut se glorifier, c'est-à-dire se faire connaître comme Celui qui libère son peuple.
La seconde, implicite : Il veut révéler l'état du cœur des Israëlites, les confronter à leurs limites, les conduire à une prise de conscience de leur incrédulité. La sécurité d'Israël n'est pas encore en Dieu. Israël préfère un esclavage confortable plutôt qu'une dépendance au Seigneur.

Dieu va-t-il abandonner ce peuple incrédule ? En aucun cas ! Son ordre est clair : "Qu’ils marchent …". C'est alors qu'ils seront en mouvement que le chemin s'ouvrira sous leurs pas. Comme Israël en son temps, dépendons du Seigneur. Parfois, le chemin est large et spacieux, parfois il paraît se resserrer dans un goulet infranchissable. Quoi qu'il en soit nous choisissons de marcher dans la confiance en Celui qui nous conduit vers l'accomplissement de Ses promesses. Il a intervenu et Il interviendra encore.