Ma réelle motivation pour louer le Seigneur

Ma réelle motivation pour louer le Seigneur"Éclate de joie, Jérusalem ! Crie de bonheur, ville de Sion ! Regarde, ton roi vient à toi, juste et victorieux, humble et monté sur un âne…" (Zacharie 9.9)

Ce texte prophétique annonce l’entrée triomphante à Jérusalem d’un Roi, d’un Messie. Plusieurs siècles ont passé et cette parole se réalisa lorsque Jésus est entré à Jérusalem sur un âne. Aujourd’hui, dans les églises, nous aimons nous rappeler de cet instant lors du dimanche des Rameaux. Sur un ânon, Jésus se met en chemin pour Jérusalem. Apprenant cela, une multitude de foule vient à sa rencontre, s'écriant "Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur" (Psaume 118.26.) et accomplissant ainsi les vérités prophétiques sans le savoir. En effet, beaucoup n’ont pas compris le sens de sa venue et l’ont acclamé pour de mauvaises raisons. Ainsi, cinq jours plus tard, de manière aussi enthousiaste, une partie de cette foule va crier sa mise à mort.

Qu’est-ce qui a motivé cette foule à louer Jésus ? Certains ont été témoins des miracles de Jésus, notamment la résurrection de Lazare. Ils le considèraient comme le faiseur de miracles et l’acclamaient pour en voir plus. Ce qui leur importait, c'était le spectacle. D’autres ont juste entendu parler du miracle sans l'avoir vu. Ils se sont contentés de la rumeur sans se faire une idée par eux-mêmes et se sont laissés influencer par le groupe.

Ce récit nous amène aujourd’hui à remettre en question notre motivation quand nous louons le Seigneur. Pour cela, il faut savoir que la louange qui plaît à Jésus est sincère et juste : sincère car elle provient du cœur, absente d’hypocrisie ; juste car elle est en accord avec la Parole de Dieu. Mais par-dessus tout, notre motivation à le louer doit être liée à notre volonté de le connaître, mais surtout le reconnaître comme Messie envoyé de Dieu, venu pour sauver et affranchir les hommes. Il a dû passer une seule fois par la croix pour nous délivrer du péché et nous donner un avenir rempli d’espérance.

Pour conclure, empruntons cette prière de Paul : "Je demande que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père qui possède la gloire, vous donne, par son Esprit, sagesse et révélation, pour que vous le connaissiez ; qu’il illumine ainsi votre intelligence afin que vous compreniez en quoi consiste l’espérance à laquelle vous avez été appelés, quelle est la glorieuse richesse de l’héritage que Dieu vous fait partager avec tous ceux qui lui appartiennent." (Éphésiens 1.17-18)