Ne vous laissez pas manipuler

"Soyez sobres. Veillez ! Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer..." (1 Pierre 5.8)
"Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les manœuvres du diable." (Ephésiens 6.11)

Pourquoi la Bible nous met-elle en garde contre les ruses du diable ? N’est-il pas écrit que la victoire que nous avons en Christ nous rend vainqueur du monde et de son prince ? Oui, il est vrai, l’adversaire a déjà reçu son jugement (Jean 16.11 ; Colossiens 2.15) et viendra le temps où il sera lié puis détruit à jamais. Mais pour le moment, il est encore actif et exerce un réel pouvoir sur le monde. Il ne rate aucune occasion de perturber notre relation avec Christ. Ses intentions n’ont jamais changé, Il ne peut amener que destruction et malheur, il veut notre perte – moralement et spirituellement – pour que nous ne puissions pas témoigner à la gloire de Dieu. A nous de lui résister et c’est la raison pour laquelle nous devons rester sur nos gardes, d’autant plus qu’il est passé maître dans l’art de tromper.


Voici notamment quatre stratégies dont l’adversaire se sert de façon subtile afin de faire tomber le chrétien.

1. Le découragement

Il est parfois très facile de détecter la racine apparente du découragement (problème relationnel, non reconnaissance au travail ou à la maison, déception…). Mais des facteurs plus profonds et spirituels peuvent y contribuer et l’adversaire est toujours là pour remuer le couteau dans la plaie afin de nous faire croire que nous sommes seuls, que Dieu nous a abandonné, que nous ne méritons pas son aide, ni son regard. Bien évidemment, c’est tout faux !

Le piège du découragement atteint tout le monde, le chrétien n’y fait pas exception. Mais c’est dans ces moments-là qu’il nous faut rappeler tout ce que nous savons sur Dieu, des promesses qu’il a faites et des merveilles qu’il a accomplies dans nos vies. Oui, nous sommes appelés à fixer nos yeux sur lui (Hébreux 12.2), sur sa Parole, à nous réfugier auprès de lui, à nous attendre à lui. Plus que jamais, vivez réellement votre relation avec Dieu, et vous sentirez son Esprit vous réconforter et venir à votre secours.

2. L'illusion

Ne vous y trompez donc pas ! Le diable est un vrai "créateur" de scénarios irréels, de faux enseignements (1 Timothée 4.1). De même qu’il peut nous faire croire des mensonges sur Dieu, il peut aussi nous conduire à fermer nos yeux sur nos péchés, à croire que nous marchons dans le bon chemin alors qu’en réalité nous sommes sur une fausse route… Toute personne qui ne se fonde pas sur la vérité immuable du Seigneur se laissera facilement piéger par ce genre d’idées mensongères.

Pour éviter de se faire avoir, rappelons-le une fois encore, il faut nous rattacher continuellement à Sa Parole, la seule vérité. Car Jésus le dit : "Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres" (Jean 8.31-32). Créez une bonne habitude spirituelle où vous prendrez le temps de lire la Parole sur base régulière, de la méditer et surtout de demander l’aide de son Esprit pour vous révéler la vérité.

3. Le défaitisme

Le défaitisme se définit comme l'attitude de celui ou celle qui ne croit pas en une victoire sans même avoir combattu. C’était l’attitude d’Israël qui ne pouvait entrer dans le pays promis à cause de leur esprit de défaite et d’incrédulité, à l’exception de Josué et Caleb. En effet, ils n’avaient pas eu confiance en la puissance de Dieu et en sa promesse. Autrement dit, le défaitisme est un manque de foi !

C’est justement cet état d’esprit qui vous empêchera de vous concentrer sur les bons projets et le plan de victoire que Dieu a préparé pour vous. Si l’adversaire se réjouit de cela, la Bible vous exhorte à avoir la foi en Dieu si vous souhaitez voir des changements s’opérer dans vos vies (Marc 11.20-24). Prenons encore l’exemple de la foi d’Abraham, qui se renforce au moment même où l’épreuve est à son plus haut point : "C'est par la foi qu'Abraham, mis à l'épreuve, a offert Isaac. C'est son fils unique qu'il offrait, lui qui avait reçu les promesses et à qui il avait été dit : C'est par Isaac que tu auras une descendance qui porte ton nom. Il comptait que Dieu est puissant, même pour faire ressusciter d'entre les morts. C'est pourquoi son fils lui fut rendu : il y a là un symbole." (Hébreux 11.17-19)

4. La procrastination

La procrastination consiste à remettre à demain ce qu'on a à faire aujourd'hui. A première vue, il n’y a rien de mal à prendre le temps pour bien faire les choses. Mais en y réfléchissant, On ne peut avancer si on a tendance à toujours procrastiner.

Par la procrastination, le diable peut vous persuader de remettre à demain votre obéissance, la mise en œuvre d’une bonne résolution, votre décision de faire la volonté de Dieu ou de méditer sa Parole sous prétexte qu’il y aurait autre chose plus importante à faire.

Ces deux versets vous encourageront :

  • "Ne te vante pas du lendemain, Car tu ne sais pas ce qu'un jour peut enfanter." (Proverbes 27.1)
  • "Lorsque tu as fait un vœu à Dieu, ne tarde pas à l'accomplir, car il n'aime pas les insensés: accomplis le vœu que tu as fait." (Ecclésiaste 5.4)