Quoi préparer pour ce Noël ?

Quoi préparer pour ce Noël ?"C’est ici la voix de celui qui crie dans le désert: préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers." (Matthieu 3.3)

En ce début du mois de décembre, voici une histoire à raconter et à méditer en famille : "Il était une fois un pays, qui aurait pu être comme tous les pays, avec de beaux paysages, des collines, des vallées, des villes et des villages. Mais quelque chose était très différent dans ce pays : il n'y avait aucun chemin… Pas de route, pas d’autoroute, pas de sentier et pas de ligne de métro. Cela semble peut-être amusant, mais sans chemin, il était difficile de se rendre d’un endroit à un autre, tout déplacement était très compliqué. 

En outre, comme il n’y avait pas de chemin, il n’y avait pas de règle de circulation, pas de limitation de vitesse, pas de priorité. "Chouette !" diront certains… pas de règle, c’est donc la liberté ! Mais ce n'était pas si chouette que cela car sans chemin ni règle de circulation, les risques d'accident étaient très grands et beaucoup avaient très peur. Les gens préféraient rester chez eux. Finalement, tout le monde était très malheureux dans ce pays sans chemin..."

Dieu merci, notre pays est sillonné de routes, d'autoroutes et de chemins divers pour nous permettre de circuler. Les agents de sécurité peuvent exercer leurs fonctions avec plus de facilité ; notre peur en est diminuée largement. Qu'en en est-il de notre cœur ?

Jésus est le Protecteur de notre cœur. S’Il est en nous, nous vivrons dans la joie et aucune peur ne nous atteindra car c'est Lui qui nous protège. Pour cela, il nous faut lui préparer un chemin, c'est-à-dire lui ouvrir le chemin de notre cœur. Aussi, il nous faut dégager toutes choses encombrantes, les dangers lui empêchant de communiquer avec nous. Ces choses se résument en un mot : le péché. Il s'agit de tout ce que nous avons fait de mal, tout ce qui ne Lui plaît pas : les désobéissances, les disputes, les gros mots, les mensonges, les colères, la paresse... Jésus ne peut pas habiter dans un cœur qui aime le mal.

Ainsi, pour ce Noël, disons OUI à Jésus et NON au péché. En retour, Il nous comblera de toutes sortes de bonnes choses et nous éloignera de la peur.