Trois conseils pour réussir sa traversée du désert

Que l’on soit bien d’accord, nous parlons de désert spirituel, une traversée en solitaire qui rime avec frustrations, pleurs, questionnements et découragements, période difficile et éprouvante qu’un enfant de Dieu passe un jour ou l’autre. Un temps de souffrance certes, mais ce temps est passager et il faut comprendre dès le départ que ce n’est ni une punition, ni un châtiment, mais plutôt une opportunité pour grandir et préparer quelque chose de grand, le grand projet de Dieu pour nous. Voilà qui est réconfortant !

Un deuxième encouragement : Après son baptême et juste avant d'entrer dans son ministère, Jésus fut emmené dans le désert pour être tenté (Matthieu 4). Il y est donc dans l’obéissance au plan de Dieu et, en tant que personne à 100% humaine (et à 100% divine), il a bien éprouvé la souffrance de la solitude, de la faim, de l’humiliation, de l’attente... Mais bonne nouvelle : à la sortie du désert, la victoire est remportée, la puissance de l’ennemi est brisée et son expérience demeurera à jamais un grand encouragement et une promesse de victoire pour tous ses rachetés.

Ainsi, accueillez ces trois paroles de Jésus comme une ligne de conduite déterminante quel que soit le désert que vous traversez :

"Ce n’est pas de pain seulement que l’homme vivra, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu."

Quel est notre premier besoin ? La nourriture, certainement, utile à notre corps. De même, pour bien vivre, Jésus rappelle qu’il est indispensable et même vital de nous réfugier dans le Seigneur, dans Sa Parole. Nous sommes invités à nous en nourrir continuellement, même lorsque nous sommes fatigués et qu'il nous semble que Dieu est silencieux. Les Ecritures nous rappellent qui Il est, à quel point Il nous aime et que Ses promesses restent inchangées.

"Tu ne tenteras point le Seigneur ton Dieu."

Malgré les épreuves qui vous accablent et dont la durée vous semble interminable, la Parole de Dieu vous demande de rester patient car avec Lui, la patience finit toujours par payer. En aucun cas, ne cherchez à provoquer le Seigneur en vous exposant à des situations dangereuses pour vous prouver qu'il est « obligé de répondre ». La parole de Jésus est très claire : "Ne tentez jamais le Seigneur". Autrement dit, ne lui imposez jamais de vous suivre dans vos folies ! Ou encore : n'essayez pas de lui dicter ce qu'il doit faire ! Souvenez-vous : Il est le Tout-Puissant et il exerce souverainement son autorité sur le monde (Esaïe 45.9). S'il nous dit que nos vies lui sont précieuses et qu’il a un plan merveilleux pour chacun de nous, croyons-le simplement. La période difficile où vous traversez actuellement fait justement partie de son plan. Gardez confiance !

"Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul."

Dans la traversée du désert, cette parole de Jésus nous invite à rester tranquille et à nous attendre à Dieu. Des propositions humaines se présenteront pour nous tirer d'affaire dans les meilleurs délais, mais ces propositions peuvent ne pas honorer notre Dieu. Dans ces cas-là, il ne faut pas hésiter de les décliner, mais c’est à nous de choisir. La seule chose à faire est de se rappeler que Dieu interviendra en notre faveur et qu'il nous protègera.

Pour terminer, souvenez-vous d’une chose : dans le temps de l’épreuve et du désert, l’ennemi fera tout pour semer le doute et remettre en question votre identité d’enfant de Dieu : "Si tu es Fils de Dieu..." C’est dans ces circonstances qu’il faut se rappeler que quoi qu'il arrive, rien ni personne ne vous ravira de sa main (Jean 10.28). Vous êtes précieux à ses yeux puisqu’il a payé le prix fort pour vous gagner : le sacrifice de son Fils. Et croyez-le, il veut vous voir victorieux à la sortie de votre désert ! Soyez fort !