Au secours, la tiédeur me gagne

“Parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche”. Voilà des mots forts, violents même, donnés par Jésus à l’église de Laodicée et... à toutes les églises de tout temps. La tiédeur peut gagner tout un chacun sans crier gare par le simple fait de ne rien faire. Dès lors, on devient perdant. Ecoutez les quatre domaines dans lesquels se situent ces pertes. Mais alors, où se trouve la solution ? La réponse est dans Apocalypse 3.20 – Bonne écoute !