Que dis-tu de Christ ?

Que dites-vous de Jésus ? Cette question, Jésus la pose à Ses disciples. La foule n'est pas concernée. Nourrie par Sa compassion, certes, elle ne peut en saisir l'enjeu. Cet enjeu concerne les proches, les intimes de Jésus. Mais le comprennent-ils ?

La révélation de Pierre reçue du Père sur le Christ ne suffit pas. Elle doit passer par le crible de la mort du Oint même, suprême révélation ébranlant notre Humanité. Elle deviendra la confession de l'Eglise, base pour son édification par son Chef, Christ. Rien à voir avec la question de l'institution de la papauté...

Jusqu'au jour de la Pentecôte, le Pierre charnel ne peut qu'échouer, faute de pleine nouvelle naissance, portant au comble sa fougue, ô combien inutile, le matin du jour de la Passion. Sa conscience est enfin réveillée par le chant du coq.

Le pasteur Burkhard nous invite à revisiter ensemble ce texte-clé de l'Évangile revu en Matthieu 16. Prédication du 17 juin 2018.