Un ange ouvre la porte

Un ange ouvre la porteC’était le cinquième jour de nos vacances. Nous avons eu le bonheur de passer quelques jours de congé en famille dans un chalet de montagne. L’air pur, la montagne, le dépaysement..., tout était idéal pour que les vacances soient bonnes.

Dans l’après-midi de ce cinquième jour, notre fille, qui avait alors 3 ans, alla dans la salle de bains et ... s'y enferma à clé ! Nous n’y avons pas pris garde tout de suite, mais au moment où elle a commencé à appeler à l’aide pour sortir, mon épouse et moi réalisions que le problème était tout sauf simple ! Fébrilement, je cherchais une solution jusqu’à envisager la fracture d’une petite vitre qui donnait sur l’extérieur, mais en dernière solution. Il fallait absolument que l’enfant fasse l’effort de tourner la clé dans le bon sens, mais rien. Les minutes passaient, l’angoisse montait : "je ne peux pas, papa, je ne peux pas", disait-elle tout en tournant légèrement la clé dans la serrure. "Essaie encore", lui dis-je, mais rien n’y faisait, la porte refusait de s’ouvrir. Quinze minutes passaient ainsi, la panique commençait à gagner les 2 autres sœurs qui observaient ce drôle de manège depuis le corridor pendant que papa était à genoux devant la porte fermée, conversant avec la petite, l’encourageant sans arrêt d’essayer encore une fois. Soudain, ma femme prit les 2 autres enfants et avec elle, se jeta à genoux pour prier Jésus de tout cœur : "Seigneur, envoie un ange pour ouvrir la porte. Amen !" Puis, stupéfaction ! Au moment de dire "Amen", à cet instant même, la porte s’ouvrait d’elle-même et l’enfant sortit comme si de rien n’était ! Un ange venait d’ouvrir la porte. Nous pleurions de joie et de soulagement !

Nous avons raconté ce fait divers à l’école du dimanche la semaine suivante et un enfant, touché par cette histoire, la rapporta à la maison où la maman se déplaçait depuis près de deux ans avec des béquilles. "Maman, Dieu peut tout faire, il a ouvert la porte fermée en envoyant un ange et il veut que tu remarches comme toutes les autres mamans". Très touchée par la foi de son petit garçon, la maman prit courage et très rapidement laissa de côté une béquille, les progrès furent tels qu’elle put bientôt marcher normalement.