Dans ma détresse, Jésus m’a témoigné son amour

Je m’apelle Cyril et j’ai 18 ans. J’ai grandi dans une famille non-chrétienne et je n’ai pas reçu d’éducation religieuse. Cependant, je me suis toujours posé la question de l'existence de Dieu et de la vie après la mort et j’ai gardé une ouverture d’esprit quant au christianisme et à la spiritualité tout en me considérant agnostique ou athée. Sans entrer dans les détails, je peux dire qu’avant de me donner totalement à Jésus, ma vie a été dans l’ensemble très difficile.

Vers l’âge de 9 ans, j’ai commencé à entrer dans une grande détresse et avoir des pensées noires, de meurtre ou de suicide. Ces pensées et ce malheur intense m’ont suivi longtemps s’exprimant de façon de plus en plus concrète mettant ma vie en danger. Enfin, vers 14 ans j’ai cru découvrir le bonheur dans les plaisirs de la vie mondaine, guidée par la chair et pleine d’orgueil. Je menais une vie fausse, pleine d’excès pour me détourner des problèmes et des souvenirs violents. Ce bonheur apparent s’est achevé d’un coup et très brutalement le 21 avril 2017 avec l’arrivée d’une maladie de l’oreille interne qu’on appelle la béance de la trompe d’Eustache. Les médecins étaient incapables de me donner un diagnostic ou un traitement.

La vie m’est alors devenue insupportable, la maladie rendait le contact avec mes amis très pénible car elle me gênait pour parler. Je n’avais plus aucune force de tenir en cours et à la maison la situation était très difficile. Quelques jours avant mon anniversaire de 16 ans, j’ai craqué sous la pression et j’ai tenté de mettre fin à mes jours, secouru à la dernière minute par des amis.

Pendant un an et demi, j’ai coulé dans une profonde dépression. J’ai pleuré tous les matins et tous les soirs, mais j’avais décidé de me battre. J’ai dû quitter l’école et le domicile de mes parents. Je me suis accroché de toutes mes forces pour rester en vie pour les gens que j’aime, et des gens extraordinaires se sont levés dans ma vie pour me permettre de survivre. Je tenais en plaçant tous mes espoirs dans les operations pour ma maladie. J’en ai eu quatre et aucune d’elles n’a amélioré ma situation et à chaque échec je m’effondrais.

Un soir, au cœur de cette souffrance extrême, alors que j’étais seul à la maison, allongé sur mon lit et désespéré, une phrase a flashé soudainement dans ma tête : “Dieu t’aime et tu ne peux plus ignorer l’amour qu’il a pour toi”, au même instant j’ai été foudroyé par un amour immense comme l’océan et j’ai fondu en larmes. C’était comme si quelqu’un qui m’aimait très fort me prenait dans ses bras, j’étais comme enveloppé par une présence parfaite. Cette expérience a changé ma vie.

Les semaines qui ont suivi, j’ai vécu des changements incroyables dans ma personne. J’ai été bouleversé par l’amour de Dieu. Je découvrais un nouveau cœur et je pouvais aimer avec 1’000 fois plus d’intensité et ressentir une compassion tellement profonde pour les autres. Mais surtout, j’ai reçu cette conviction qu’il fallait toujours faire ce qui est bon et juste quel qu’en soit le prix. Dans les moments difficiles, je pouvais désormais fermer mes yeux et me focaliser de toutes mes forces sur ce Dieu inconnu et je me suis mis à le prier.

Pendant un an, j’ai cherché à savoir qui était ce Dieu que j’avais rencontré et je me suis renseigné de tous les côtés et me disais qu’il ne devait pas tellement être Jésus mais plutôt un Dieu au-delà de toute religion. Aussi, étant inspiré par le new age, je n’avais pas tellement envie de suivre le Dieu du christianisme qui me demanderait de renoncer à tout ce que je voyais comme des plaisirs essentiels à l’époque.

Seulement, le mois d’octobre dernier, ce Dieu est revenu dans ma chambre très puissamment et m’a donné la révélation de qui il était : Jésus Christ. J’ai alors commencé à lire les évangiles et j’ai demandé à Dieu de m’indiquer l’église dans laquelle je devais aller. Il m’a montré celle-ci. Depuis le 27 décembre 2018, je fréquente cette comunauté où j’ai été accueilli comme un membre de la famille. J’ai rencontré des frères et sœurs extraordinaires que je ne pourrais jamais remercier suffisamment. Des gens qui vivent comme ils disent, des gens avec un cœur et une générosité immense qui ont donné beaucoup et qui ont pris soin de moi, Dieu les bénisse puissamment.

Le 1er mars, j’ai pris la décision importante d’abandonner complètement le péché et d'obéir à Dieu, après une discussion avec un frère en Christ. Je haïssais de plus en plus le péché et j’aimais Dieu de plus en plus fort. Le lendemain de cette decision, j’ai reçu la délivrance d’un esprit de mort. Cette délivrance à complètement changé ma vie, plus jamais depuis je n’ai eu la moindre pensée suicidaire.

J’ai tellement de gratitude pour tout ce que le Seigneur et l’église ont fait pour moi. Il m’a sauvé de la condamnation et de la mort et je sais qu’en lui j’ai la vie éternelle. Il est l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Il est le juste mort pour les injustes. Oui, sans aucun doute il est le fils de Dieu. C’est avec une joie infinie que je décide de donner entièrement ma vie à Christ et de sceller cet acte par les eaux du baptême. Ce n’est plus ma volonté qui compte mais la sienne, je donne ma vie à celui qui m’a racheté à la croix et je me réjouis de voir s’accomplir le plan merveilleux qu’il a pour ma vie.